Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 16:10

Communiqué :
C'était hier soir, vendredi 17 avril 2009 au Haillan !
L'équipe de l'Association Action Anti Frelon Asiatique est entrée en action pour détruire son premier nid de jeune reine de la saison 2009 !

C'est suite à un appel téléphonique (très bon reflexe) d'une famille nombreuse avec jeunes enfants, très inquiète de la présence d'un nid (grosseur d'une balle de tennis) sous l'avant toit de leur maison, dominant leur jardin.

L'un d'entre eux s'était fait piqué par 2 fois l'été dernier devant sa haie contenant du lierre, et une sorte d'angoisse transparaissait dans ses propos en évoquant ce souvenir.

Après avoir pris les précautions d'usage dans ce genre d'intervention, quelques images ont été tournées (prochainement sur le Blog) et le nid fut mis en bocal avec ses occupants, à savoir : une jeune reine et son élevage de larves (déjà une vingtaine).


Conclusion :
Faites le tour de votre maison, regardez attentivement vos sous toits et autres abris jardin, jetez un oeil sur les arbres, arbustes et haies qui vous entourent !
Soyez attentifs et tachez de repérer si un nid  s'y trouve
!



  







Partager cet article

Repost 0
Published by JP33 - dans AAAFA33
commenter cet article

commentaires

jean- marie Peloquin 10/09/2010 01:33


piègage le plus selectif :l'épuisette à maille fine et un liteau de 1m20pour "brètter"uniquement le frelon asiatique au sol . L'attractif est de la cire +miel de ma petite récolte dans un seau
JAUNE recouvert d'une moustiquaire.3à 5 prises le w-e début mai et...record à 57 début septembre . IL faut aussi un coin d'ombre ,une chaise longue et un bon bouquin pour faire patienter le
mousquetaire.


JP33 action anti frelon asiatique 31/10/2010 19:27



Atos, Portos ou Aramis ? Bravo !



jose jimenez 27/08/2010 21:26


jai un nid de frelon asiatique sur mon noyer 80 cm de diametre que doit je faire j'abite a jurancon 64110 merci urgent.


JP33 action anti frelon asiatique 01/09/2010 20:12



Assurez vous qu'il s'agit bien d'un nid de frelons asiatiques et qu'il est actif, je suis étonné d'une telle grosseur (80 cm de diamètre) à cette époque de l'année. Il est possible qu'il
date de l'an dernier et qu'il soit inactif et abandonné à jamais. En tous cas, il est important de le déclarer à votre Mairie et à AAAFA33@gmail.com en
précisant la hauteur du nid, le support (arbre, toiture ou autre) votre adresse ou les coordonnées précises (GoogleMaps ou GPS). Puis faites détruire la reine et sa colonie de frelons ainsi que
le nid en l'enlevant du support. Récupérer l'ensemble dans un sac plastique épais bien fermé et stocker au soleil quelques jours afin de s'assurer de la mort de toute la colonie, larves et
nymphes comprises. Cette opération impose une protection complète et adaptée pour les intervenants et un savoir faire afin d'éviter la survie de la reine, la dispersion de la colonie de
frelons, la continuation d'éclosions des nymphes dans les 3 semaines qui suivent et une attaque en nombre dans l'environnement proche du nid ! En un mot : le sérieux, la connaissance,
l'équipement et le savoir faire sont nécessaires pour mener à bien cette opération de destruction de nid. Cependant tout ou presque est dans le blog si vous prenez le temps d'y trouver
toutes ces indications.


Si vous habitiez sur la zone que AAAFA33 couvre, vous auriez de la chance, AAAFA33 s'occuperait de votre nid avec empressement, il vous suffirait de devenir adhérent de l'association, même si le
nid est très haut et impose l'utilisation d'une nacelle. Ce recours à une nacelle est déclenché dès que plus de 6 nids très hauts sont découverts. Leur destruction est calée le même jour et
réduit considérablement le coût par nid, permettant ainsi que le coût n'incombe pas à celui qui a la malchance qu'un nid s'installe chez lui et qui plus est se trouve à une hauteur entraînant le
recours à une nacelle. Le voisinage est invité à adhérer aussi, car le problème de l'invasion du quartier est lié à la destruction ou non du premier nid. Cela paraît évident aux gens qui ont une
certaine idée de la citoyenneté, de la collectivité, de la responsabilité, du danger pour les humains, du respect de la biodiversité et du bon voisinage tout simplement.


Sachez que AAAFA33 est prête à vous aider à monter une antenne sur le Béarn basée sur des principes équivalents. Il suffit de quelques bénévoles motivés, les Apiculteurs sont souvent candidat, il
y va de l'avenir de leur rucher.


A bientôt et merci pour votre info.



pvlzf 27/04/2009 18:42

Bonjour, voici l'adresse du site du Muséum National d’Histoire Naturelle (Inventaire National du Patrimoine Naturel) qui fait une étude sur le frelon asiatique, avec une fiche qui permet de signaler la présence de nids : http://inpn.mnhn.fr/isb/index.jsp. Ce lien a été donné dans la revue "la Hulotte" (lahulotte.fr) qui consacre son dernier numéro aux frelons d'Europe.

JP33 03/05/2009 16:50



Vous avez raison de citer le site de la Hulotte. Le dernier numéro est consacré au frelon européen. Il tombe à pique pour expliquer à tous, la
fragilité d'une reine frelon et l'angle d'attaque possible pour enrayer la prolifération et l'invasion du frelon asiatique.
Car la vie de l'européen ressemble énormément à celle de l'asiatique avec juste un décalage dans le temps, si précieux dans la sélectivité naturelle du piégeage de l'asiatique.
Il faut donc changer de stratégie au 1er mai afin de préserver les espèces autochtones
Il est probable que ce décalage soit lié aux températures auxquelles est adaptée l'espèce.








SCHMIDT Yves 27/04/2009 14:04

Bonjour,
Ce n'est pas un commentaire si ce n'est que je trouve excellente l'initiative de votre association, mais une question. Je fais partie du comité de quartier de Pessac-Magonty où les habitants s'adressent à nous pour nous demander comment se débarrasser des frelons asiatiques car la ville se déclare incompétente ou dirige les intéressés vers des entreprises qui proposent des tarifs prohibitifs. Moyennent une adhésion à votre adhésion à chaque fois qu'un particulier rencontre ce type de problème, pouvez-vous intervenir sur Pessac ?
Yves Schmidt

JP33 01/05/2009 20:08



Merci pour votre question !
Voilà une question qui a le mérite d'être franche et directe.
Qui plus est, elle est très imaginative.
Elle ressemble à dire vrai à une proposition de contrat génial !
Un contrat en or massif !
Une sorte de contrat d'assurance avec cotisation seulement si la catastrophe est consommée, à prix défiant toute concurrence !



Réponse (a) :Bien sur nous pouvons intervenir sur Pessac, sur Arcachon aussi, au fin
fond des Landes, dans le Béarn, nous allons partout ou les victimes avérées nous demandent.
Nous sommes les sauveurs tant attendus !
Tout arrive et est pour le mieux dans le meilleur des mondes !
Or nous sommes les meilleurs du monde.
Nous projetons même de parcourir l'Asie toute entière, l’Afrique et l’Océanie pour prodiguer nos interventions et éviter une prochaine invasion par une espèce encore inconnue sur nos territoires
de vie.
Nous comptons même réparer toutes les conséquences négatives des dérives d'une mondialisation exagérée et imprévoyante.

Réponse (b) :Votre question révèle que votre Comité de quartier est très participatif, que
la Ville se déclare incompétente pour traiter ce problème, que les Entreprises pratiquent des prix prohibitifs.
Que vous cherchez des solutions peu onéreuses et que vous êtes prêts à faire quelque chose !
L'association Action Anti Frelon Asiatique s'est créée pour alerter, mobiliser, chercher des solutions et organiser la riposte pour ne pas subir une fois de plus l'invasion de notre
environnement, par une espèce invasive et dévastatrice de la biodiversité !


Les bénévoles ne peuvent pas se transformer en Bon Samaritains omni présents, à moins qu’ils soient très nombreux.


Il semble intéressant que votre Comité de quartier se mobilise pour chercher des solutions acceptables pour chacun.


La solution la plus efficace et la moins onéreuse consiste à piéger les reines fondatrices, toutes les reines qui traînent dans les quartiers,
et ce quartier par quartier, sur toutes les zones concernées, pour ne pas dire tout le Sud-Ouest, entre le 1er mars et le 30 avril.


Communication, information, mobilisation, fabrication et distribution de pièges sélectifs, simples et peu onéreux,


Formation de bénévoles, d’agents territoriaux, etc.


Relayer l’action au plus prés, aider à la recherche des nids, valider leur localisation et leur déclaration sont parmi les objectifs de
l’association !


Mise au point de techniques de destruction des nids plus propre et moins onéreuse.


Rejoignez l'Association Action Anti Frelon Asiatique – 7, rue de Bos – 33185 – LE HAILLAN


JP33


 



Christian-Bernard+Vidal 23/04/2009 00:03

À JP33,
le meilleur moyen de respecter la nature, c’est encore de vivre avec et de s’accommoder des servitudes inhérentes et des aléas dont nous somme encombrés quotidiennement, à savoir le partage de l’espace vital dont nous avons besoin chacun, (insectes, animaux et végétaux) « l’homme étant un animal lui-même » les frelons dit Asiatiques certes attaquent les abeilles, cependant ils ne sont pas les seuls, les frelons jaunes en font autant, vivant en pleine campagne j’ai le loisir de le voir quotidiennement, quand aux abeilles elles ne sont pas sans défense, la preuve en est faite, elles savent parfaitement se défendre en se sacrifiant pour défendre la colonie, il n’y a pas que les frelons qui attrapent les abeilles, j’ai pu observer les lézards en action, surtout les gros lézards verts qui ne reculent devant rien et attrapant tout insecte à leur porté y compris les gros bourdons.
Le combat pour la survie est le fait de tout ce qui est vivant sur terre et dans l’eau, il faut choisir, soit on combat l’invasion des frelons Asiatiques, tout au moins on assai d’en limiter l’ampleur pour préserver ce que la nature nous offre (le miel) soit on fait avec.
Les abeilles n’étant pas menacées de disparition par le seul fait de la présence de frelons non autochtones, la véritable menace venant de la main de l’homme qui traite les fruitiers en pleine floraison
Il convient de ne pas sous-estimer les dégâts occasionnés par les frelons jaunes et les guêpes dans les vergers, étant bien placé pour le savoir « septembre octobre » étant la période ou les fruits des pommiers et poiriers sont attaqués, beaucoup de fruiticulteurs on abandonnés la culture des pommiers et poiriers en Girond à cause de se fléau, de toute façon nous avons tous un coté prédateur, que l’on soit animal insecte ou végétal, chacun lutant pour sa survie (un exemple les arbres luttent à leur façon pour survivre chacun en dominant l’autre, les plus vivaces, donc les plus grands étouffent les plus faibles qui finissent par se dessécher) sur terre la vie est un combat sans fin
J’en profite pour signaler qu’aujourd’hui j’ai trouvé dans un de mes pièges un coléoptère « espèce capricorne » qui causent d’énormes dégâts dans les charpentes et les arbres à texture tendre, comme les fruitiers, (avril étant le moi ou les femelles sortes pour se reproduire) et pourtant ils sont utiles en aidant à la décomposition des arbres morts si mes pièges étaient vraiment sélectifs le capricorne aurait eu la vie sauve et aurait probablement pondu ses œuf dans les charpentes avoisinantes ou dans les arbres fruitiers.
Une chose est sure ne s’improvise pas écolo qui veut il, convient avant tout de vivre quotidiennement avec la nature et d’en connaître tous les mécanismes.
Je peux vous assurer que les oiseaux préfèrent de loin se nourrir de petites chenilles, de fourmis volantes, de pucerons, de sauterelles et pour les pic verts et consorts de larves de coléoptères plutôt que des mouches qui sont trop rapides en vol, même les asticots n’intéressent pas les oiseaux, probablement à cause de l’odeur de la viande en décomposition, c’est vous dire.

Présentation

  • : Le blog de JP33
  • Le blog de JP33
  • : Connaissance de l'espèce vespa velutina nigrithorax par l'observation, la photo, la vidéo, la réflexion, la récolte d'informations sur l'invasion. Mise en ligne de solutions simples, peu onéreuses et reproductibles à souhait pour le piégeage des femelles fondatrices, la recherche et la destruction des nids. Alerter sur les dangers de l'invasion. Informer sur la lutte anti frelon asiatique menée par AAAFA33 (jeune Association Action Anti Frelon Asiatique Gironde).
  • Contact

Recherche

Liens