Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 16:18

Ce n'est pas le premier compteur EDF ou GDF à abriter un nid de frelon asiatique !

Mais quand il y a du passage, cela devient un vrai danger !


Inutile de vous dire que AAAFA considère ces nids bas comme dangereux et pour lesquels la destruction est urgente et fut faite le jour même.

Et dans l'attente de la destruction, une signalisation de danger est à mettre en place pour informer les passants et éviter un drame !

La vidéo ci-dessous montre qu'une sentinelle est toujours à l'affût, contrôlant l'accès au nid !

Elle montre aussi qu'à l'arrivée d'un bruit s'approchant (voiture bruyante), la sentinelle, toujours en alerte, sort de son poste et ne rechigne pas à un vol de reconnaissance, prête à attaquer si besoin est !

Imaginons que le bruit soit des cris d'enfants joyeux et remuant sur le trottoir à proximité du coffret, ou plus expéditif encore, que le coffret soit touché ou ouvert par ces mêmes enfants remuants et bruyants : c'est l'attaque en règle assurée !

Piqûres multiples pour tous les présents et ce  jusqu'à ce qu'ils s'éloignent suffisamment ! ! !

C'est à dire au moins 5 mètres et jusqu'à 10 ou 15 mètres si le nid est gros et sérieusement dérangé ! ! !

 

Dans le cas d'une attaque, la seule chose à faire est : alerter les présents et courir au plus loin et au plus vite sans crier ni trop remuer les bras ! ! !

 

Dans le cas d'allergie connue, faire intervenir les secours au plus vite ! ! !

Surtout si une piqûre a atteint la tête, la gorge ou le haut du torse ! ! !

 

Dans les autres cas, il est tout de même conseillé de consulter un médecin si les piqûres sont multiples ! !

 

Il est cependant intéressant de savoir que le venin est thermolabile (dégradé par la chaleur 60°C et par le froid de la glace).

Alors rapprochement à quelques millimètres d'une braise de cigarette, compresse chaude, ou glaçon sont des petites astuces bien pratiques pour diminuer  l'impact des piqûres de guêpes ou frelons.

Autre petite astuce : éviter de frotter l'endroit de la piqûre, cela ne fait que diffuser le venin. Éviter aussi de faire travailler les muscles à proximité de la piqûre, cela ne fait qu'accentuer la diffusion du venin dans l'organisme.

 

A savoir aussi pour éviter un gros risque d'attaque en nombre ! ! !

- ne pas crier à proximité d'un nid !

- ne pas gesticuler à proximité d'un nid de frelon asiatique ! ! !

- ne pas utiliser un engin bruyant (tondeuse, taille haie, tronçonneuse, pétoire sans pot, etc.) à coté d'un nid ! ! !

- ne pas secouer les branches ou marcher sur des tuiles supportant un nid de frelon asiatique ! ! !

 

Jetez donc un oeil averti sur vos coffrets compteurs EDF-GDF et pas touche s'il y a une sentinelle ! ! !

Pensons aussi aux vacanciers en Aquitaine ! Et n'hésitons pas à les prévenir le cas échéant par une signalisation adaptée.

 

 

 

Et tant que vous y êtes, en avril et mai jetez aussi un oeil averti dans votre boite aux lettres, côté plafond de la boite, le nid est pour ainsi dire toujours suspendu à quelque chose !

Si je rajoute ce petit conseil, c'est pour vous éviter ce qui est arrivé à Dany C, d'Arcachon, qui m'a raconté :

- Et bien chez moi, sur le Bassin, le nid était dans la boîte aux letttres et j'en ai fait les tristes frais le 14 juin dernier en allant chercher mon courrier. Dire qu'une piqûre de frelon asiatique n'est pas dangereuse est un non-sens !! Je suis allergique et heureusement que j'ai gardé mon sang-froid et me suis précipitée vers ma trousse de secours. Sinon, vu la réaction à la seule piqûre au poignet que j'ai eue, je ne pense pas que je pourrais témoigner aujourd'hui !!  Le nid, ou plutôt le début de nid, nous l'avons exterminé mon mari et moi et je me suis fait un énorme plaisir à écraser les larves !!

- Je vous envoie donc la photo de mon poignet, prise une semaine après la piqûre. J'ai mis plus d'un mois à complètement cicatriser et il m'en reste une affreuse cicatrice qui j'espère s'estompera avec le temps.

SuitePiqureFrelonAsiatique.jpg

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 17:17

Nid de frelon asiatique dangereux sous une tonnelle de chèvrefeuille !

 

NC1Tonnelle de chèvrefeuille : havre de paix parfumée ou danger potentiel ?


C’était le 30 mai 2011 au Bouscat près de Bordeaux dans un petit havre de paix.


 Il s’occupait tranquillement de son vélo, quand plusieurs passages de frelons l’ont intrigué.


NC2Et bien lui en a pris de regarder de plus près vers où ils se dirigeaient !

 

En effet, à quelques mètres, il a découvert un nid de frelons asiatiques déjà bien fourni, dans un endroit particulièrement dangereux :

===>>> à 50 centimètres au dessus de la tête en passant sous sa tonnelle couverte d’un chèvrefeuille qui embaume son petit coin de Paradis, le soir après les chaleurs de ce printemps si sec et chaud  !

NC3

 

En peu de temps, il s'est renseigné sur les moyens de s'en débarasser !

Ils ne sont pas nombreux ! A part pour les très argentés peut-être !

 

Il a donc fait appel à AAAFA33 (Association Action Anti Frelon Asiatique Gironde) qui est intervenue très rapidement au vu du danger potentiel de ce nid, au vu de son accessiblité et du nombre déjà important d'individus l'occupant.


NC4Bien protégé sous deux épaisseurs de pull, surmonté d'une combinaison intégrale d'apiculteur, l'intervenant a cueilli le
nid tout entier dans une boite transparente (boite de 100 DVD vide) avec couvercle plat vérouillable.

 

Puis il a attrapé avec son filet à papillon, les 35 individus qui n'ont pas tardé à revenir au nid après butinage et ramenant leur boulette de protéines ou de bois machouillé.

 

 

Et en demi-heure, l'affaire fut classée pour le nid, sa colonie et surtout plus aucun danger !

 

 

Et pour mieux se rendre compte, regardez la vidéo

 

 

 

 

Ca n'arrive pas que chez les autres !

Et si vous, vos proches ou vos visiteurs, êtes allergiques, le risque est important, pour ne pas dire mortel !

Alors faites un petit tour de votre havre de paix, tant qu'il est encore temps !

Tous les jours le nid grossit, et plus le temps passe, plus il devient dangereux !

Faites une inspection visuelle sérieuse, en prenant garde de ne pas secouer les branches à tord et à travers !

Et essayez de pister d'éventuelles entrées-sorties de frelons dans les haies, les bosquets, les tuiles, les regards et compagnie !

Sans oublier de prendre la précaution de vous couvrir suffisamment, et qu'une tierce personne soit présente, mais à distance et équipée d'un téléphone. On ne sait jamais !

Déranger un nid entraîne une attaque en règle et en nombre !

Partager cet article
Repost0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 18:49

 

Le 21 juin, le frelon asiatique aussi joue sa partition musicale, toujours la même musique.

Fête de la musique ! C’est aussi le début de l’été !

Et à priori l’été 2011 sera chaud ! Frelon asiatique oblige !

 

NidToitElodieOÉlodie n’a pas pu profiter pleinement de la « fête de la Musique ».

Ce jour là, penchée à sa fenêtre à Pessac, elle a remarqué des allers-retours inquiétants de bestioles qu’elle ne connaissait pas !

Une reine frelon asiatique « vespa velutina nigrithorax », avait installé son nid sous les tuiles du toit qui jouxte la fenêtre de sa chambre.

Après recherche sur ce même « Blog de JP33 » conseillé par un de ses amis et envoi de photos par Mel, AAAFA33 s’est rendu sur place pour la débarrasser de ce nid que l’on peut qualifier assurément de : nid dangereux.

En effet, il y avait déjà du monde !

Regardez la vidéo pour vous faire une idée de ce à quoi on peut s’attendre et qu’il est essentiel de savoir remarquer !

 

 

 

Et pour mieux comprendre la dangerosité liée à l’évolution de la population d’un nid : jetez un œil attentif sur le contenu de ce même nid à mi-juin !

Photos et décompte à l’appui !

[Photo plateaux et larves extirpées de leur cellule avenir]

 

4PlateauxDécompte du nid de frelon asiatique sous tuiles, formé de 4 plateaux déjà, au 23 juin :

-          477 nymphes sous cocons à naître en moins de 3 semaines,

-          353 larves  à naître dans les 6 semaines au plus,

-          72 œufs fraichement pondus,

-          Estimation d’une centaine d’adultes (leurs cadavres n'ont pas tous été récupérés au vu de l’endroit du nid : sous les tuiles), dont une trentaine de retour au nid après butinage, happés au filet à papillon jusqu’au dernier, durant la demi-heure suivant l’enlèvement du nid.

Ce décompte précis indique que la reine frelon asiatique (que personne n'a ni piégée, ni attrapée) a déjà engendré 1 millier de frelons asiatiques qui ont déjà englouti l'équivalent de 10 000 insectes dont une grande part d'abeilles !

Et ce n'est pas fini, car avec une armée pareille à sa disposition dès fin juin, cette reine frelon asiatique aurait su générer cette année 50000 frelons qui auraient englouti 500 000 insectes équivalent abeille ! ! !

Car pour nourrir une larve de frelon jusqu'à son éclosion adulte, il faut au minimum 10 thorax d'abeille !

 

Vous avez surement compris que l'augmentation de la population d'un nid est rapide, énorme et promet un été très chaud pour les insectes et plus particulièrement pour les abeilles qui, une année de plus, feront les frais de cette expansion phénoménale. Cette partition est réglée comme du papier à musique et se prolonge jusqu'aux premiers gels prochains (novembre ou décembre).

Et c'est la même musique tous les ans avec encore plus de nids, dans encore plus de départements touchés, de régions et de pays voisins comme c'est déjà le cas en Espagne !


Bonjour les dégâts !

 

Alors à mon avis, les détracteurs du piégeage printanier des femelles fondatrices feraient mieux de réviser leurs préconisations et réaliser qu'il est important de piéger au printemps MAIS AVEC DES PIEGES LES PLUS SELECTIFS POSSIBLE dans les zones envahies et dans les lieux propices ! EXIT LES PIEGES NON SELECTIFS installés n'importe où, QUI SONT DES ABATOIRS A INSECTES, comme le démontrent les études qui ont voulu le démontrer et que ces détracteurs exhibent  ! ! !

A quand les études sur les pièges physiquement sélectifs ? A quand les études sur les lieux propices et sur les fleurs et plantes qui les attirent ? A quand les moyens de lutte reconnus, organisés et respectueux de l'environnement ? A quand la création d’équipes des SDIS, formées, spécialisées et équipées et leur intervention gratuite ? A quand une campagne d'information sérieuse sur les risques encourus par l'humain et par la biodiversité ?

En attendant,

- le plus gros abattoir à insecte reste le frelon asiatique !

- le plus gros exterminateur des abeilles en Gironde et ailleurs : c'est le frelon asiatique !

- le premier risque de piqûre par hyménoptère est devenu le frelon asiatique ! 

 

Aujourd’hui, je ne peux m’empêcher de rapprocher la découverte de ce nid sous la toiture d'Elodie avec l’article de SUD-Ouest de ce jour, intitulé «  La première victime du frelon asiatique » relatant le décès d’une quinquagénaire de Saint Laurent Médoc suite à des piqûres de frelons asiatiques dans sa chambre.

Hormis le drame que cela représente et le sentiment de désolation et d'impuissance que je ressents, le journaliste indique que d’après ses informations : «il s’agirait de la première personne ayant succombé, en France, après des piqûres de ces frelons asiatiques ».

Ce journaliste m’a l’air très peu informé, tout comme le Muséum National d’Histoire Naturelle cité dans l’article ! En effet, il doit s’agir, en France, du sixième décès lié au frelon asiatique.

Et une spécialiste, médecin urgentiste d’indiquer dans l'article que sous certaines conditions, les piqûres d’hyménoptères (comprendre abeilles, guêpes et frelons) peuvent être mortelles.

 

Mais alors, au vu de la quantité toujours plus impressionnante de nids de frelons asiatiques en France, dont certains (à basse altitude) sont très dangereux, qu’attendent les Pouvoirs publics pour informer la population sur le danger réel encouru à ne pas savoir détecter la présence d’un nid de frelon asiatique et qu’attendent les Pouvoirs publics pour prendre les mesures adaptées ? ! ! !

Sans oublier les dégâts considérables et prévisibles sur la biodiversité dont le droit au respect est défini dans la Charte de l’environnement de 2004 inscrite dans la Constitution française.

Partager cet article
Repost0
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 18:59

Nid de frelon à bord ! Oh mon bateau oh oh oh !

Jeter l’encre et s’en mordre les doigts et surtout ne plus jamais chanter :

Oh mon bateau !

 NidTrappe

C’est ce qui aurait pu arriver à Guy et sa petite famille !

 

Je vous raconte :

Guy a un bateau qu’il entrepose près du Bassin d’Arcachon, à quelques kilomètres du Port de LARROS à GUJAN où il le met à l’eau quand vient la belle saison.

Il aime bien jeter l’ancre en plein milieu du Bassin, loin des bruits de la ville et loin de tout, n’ayant pour seuls voisins : le ciel et l’eau, le calme et la sérénité du petit clapot.

Le Hic ! C’est qu’un nid de frelon s’était installé dans la trappe de l’ancre ! Très difficile à voir sans passer la tête dans la trappe.

 

Imaginez un peu :

Que se serait-il passé s’il avait ouvert la trappe, attrapé et jeté l’ancre dans ce petit coin de paradis si attendu et si loin de tout ?

Qu’en serait-il advenu de toute la petite famille à bord, déjà tous en maillot de bain ?

Le plongeon collectif aurait-il était la seule formule pour limiter les piqûres et de quels secours auraient-ils pu profiter ?

 

Réveillez-vous ! Ce n’est qu’un affreux cauchemar, auquel Guy n’arrête pas de penser en revoyant son bateau, dans la trappe à ancre duquel il a justement trouvé, il y a quelques jours, un jeune nid de frelon bien actif !

Heureusement pour tous, le bateau était encore sur cales.

Alors, il sera vigilant avant de prendre le large !

 

Fait du hasard, la veille de la trouvaille chanceuse de Guy, l’équipe de AAAFA33 (Association Action Anti Frelon Asiatique) était appelée au Haillan pour détruire un jeune nid de frelon asiatique dans une cabine de bateau, lui aussi sur cales.

Et cela me fait penser  qu'il sera prudent de jeter un oeil averti à l'intérieur des coques de canöé kayak avant d'y enfourner vos jambes nues !



 

Conseils du jour :

Depuis le 1er mai, 1 frelon de plus, naît tous les jours dans chaque jeune nid !

Vers fin juin, il en naîtra 10 (ou plus) tous les jours dans chaque nid, et en août ce sera une centaine (ou plus) tous les jours dans les nids prospères ! Et prenez garde, tous les jours le danger augmente jusqu'aux premiers gels !

 

Alors pour la « fête des Mères » offrez un peu de sérénité à votre maman !

En cherchant et en prenant le temps de faire le tour des massifs et des haies, des bandeaux de toit, des volets roulants, des fenêtres rarement ouvertes, des combles, granges et toitures, des dessous de tables d’extérieur, du barbecue, des abris jardin ou vélo, des ateliers ou garages ayant une ouverture, des regards enterrés, des caravanes et même des bateaux !

 

Bonne fête à toutes les Mamans !

Partager cet article
Repost0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 18:50

Oui ! Le frelon asiatique connaît le secret de la Dame aux camélias !


Camélia151Le week-end dernier, il a fait chaud, je suis allé faire un tour au Parc Sainte Christine au Haillan ! A 1 km seulement de chez moi ! Tous les ans depuis 3 ans nous y détruisons des nids, Il serait temps que chacun se mobilise, car AAAFA est volontaire, déterminée et bénévole, mais il ne faudrait pas pousser mémé dans les orties. Mieux vaut prévenir que guérir.
Ma visite avait pour objectif d'y repérer les camélias en fleur, afin d'y vérifier qu'ils attirent bel et bien, et universellement le frelon asiatique.
J'avais prévu quelques pièges très sélectifs à offrir aux propriétaires des fameux "camellias Adolphe Audusson" à fleur simple, après leur avoir fait découvrir la réalité de la présence des frelons dans leurs massifs si beaux et si généreusement fleuris en ce moment et dont ils sont si fiers.


Je n'ai pas été déçu ! Eux non plus !


FrelonCamélia177Tous les camélias regorgeaient de fleurs et de frelonnes gourmandes et excitées par la chaleur ambiante > à 25°C.
De beaux spécimens à pattes jaunes, dans leur robes noires et orange, tous bien sortis de l'hibernation et très avides de matières sucrées et énergisantes.
Tous les habitants des lieux rencontrés, étaient stupéfiés d'y voir déjà l'assurance de la reconduction de l'invasion. Comme envahis par les dames aux camélias.
Je leur ai expliqué qu’il s’agissait tout simplement des fameuses femelles fondatrices qui étaient sûrement en train de créer leur nid à deux pas de là. Que la meilleure des choses à faire, puisqu'ils pouvaient constater leur présence, était de piéger ces femelles fondatrices, en posant un piège sélectif ou en utilisant un filet à papillon avec démonstration à la clé !


Nectar109Le meilleur moment fut quand j’ai remarqué que certaines fleurs de camélias pleuraient !
Et j’ai découvert le secret de ces « dames aux camélias » !
1, 2, 3 ou 4 gouttes de nectar, cachées au fond de la fleur. C'est ce que ces dames frelonnes viennent déguster sans retenue ! Quitte à venir de loin pour l'ivresse et la régalade.

 

Pourquoi chercher des remèdes miracles dans les laboratoires, alors que cela existe au naturel !

Plantez des camélias à fleur simple, vous serez sûr de les attirer de loin et vous pourrez les attraper !

Car si vous avez la chance ou le pouvoir de les attirer, vous aurez le plaisir et le devoir moral de les éliminer !

Éliminez les frelons asiatiques bien sûr, pas les camélias !

Avec un piège sélectif, au filet à papillon, avec l'aspirateur, avec une paire de ciseaux en leur coupant au moins une aile quand ils ont enfourné la tête au fond de la fleur, à la raquette électrique ou en bois, avec le bâton de glu ou "l'abat-guêpe magique", à la bombe insecticide, au chalumeau, au lance pierre, au lance flamme, au lance roquette, ou à l'arme lourde si vous avez attrapé la fièvre guerrière qui sévit en ce moment de par le Monde.


L'objectif étant de n'en laisser repartir aucune !


FrelonCamélia122Mais rassurez-vous si vous en loupez une, elle fuira sans se rebeller, et reviendra de nombreuses fois tous les jours jusqu'à la tombée de la nuit et jusqu'à épuisement des fleurs et du nectar !

Car n'oubliez pas ! Elles ne sont là que pour faire le plein du nectar généreux que leur offrent ces fleurs de camélia !

Voilà le secret de la Dame frelonne aux camélias !

Faites en bon usage dans votre voisinage et surtout ne le répétez qu'à des gens qui en feront bon usage !

 

Les photos ont été prises au Parc bordelais, au mur de camélias, à 100 mètres à gauche de l'entrée principale de l'avenue Carnot - 33000 - BORDEAUX

Voir l'album ci-contre:  "Dame frelonne au camélia"

 

Aujourd'hui 14 avril 2011.

 

Depuis la parution de cet article, j'ai fait une expérience qui vaut son pesant d'or, et que je tiens à partager !

Une bonne cinquantaine de camélias ont été visités par mes soins. Seuls ceux en fleur et du type "Adolphe Audusson" attirent immanquablement les femelles fondatrices frelon asiatique. Leurs fleurs simples, aux étamines nombreuses et proéminentes, offrent un nectar copieux (photos ci-dessus).

La grande majorité des propriétaires de ces camélias affirmaient qu'il n'y avait pas de frelons et n'ont été convaincus du contraire qu'après avoir accepté de l'observer un moment (jusqu'à 5 à 10 minutes d'affilée) avec moi.

La présence de la frelonne sur le camélia ne dure pas plus de la minute, prélèvement de nectar compris. Son vol est discret, furtif et peu bruyant. Seule la tombée de la nuit interrompt le va-et-vient incessant !

Le record fut d'attraper 10 frelonnes en 1/2 heure, suivi d'une attente supplémentaire d'une 1/2 heure sans autre visite frelonique ! J'en ai profité pour penser que toutes celles des environs proches avaient été capturées, et qu'une ébauche de solution d'éradication locale était en train de voir le jour. Affaire à suivre !

J'ai souvent constaté qu'une même frelonne revient directement sur la même fleur (jusqu'à épuisement du nectar de cette même fleur) d'où ma déduction que c'était la même frelonne.

L'intervalle des aller retour est de l'ordre de 20 minutes en moyenne, le temps pour elle de vaquer à des occupations de récolte de fibres de bois, de construction du nid avec la boulette de ces fibres de bois, de capture de protéines et de nourrissage des larves, la durée de l'intervalle étant probablement liée à la distance :  nid <=> camélia.

Autre observation : une fois régalée la frelonne s'en va direct et tout droit dans une direction, probablement celle du nid ou du bois à grappiller.

Toutes ces activités consommatrices d'énergie, impliquent le "retour à la pompe" régulier pour faire le plein en sucres énergétiques : le fameux nectar copieux des fleurs du camélia "Adolphe Audusson" (photo ci-dessus).

Ici, en région bordelaise, le sol acide est propice aux camélias, on en trouve beaucoup ! Dans d'autres régions, d'autres plantes ont sûrement des caractéristiques identiques. Reste à faire appel aux jardiniers, observateurs, connaisseurs et autres chercheurs pour savoir quelles autres plantes pourraient offrir à la frelonne, le même service de pompe à sucre énergisant. Quant à ceux qui vont en Asie du Sud-est, ils seraient bien inspirés de se renseigner sur les plantes les plus néctarifères offrant autant de nectar à la même saison de sortie d'hibernation des femelles fondatrices ! Les asiatiques souvent très proches de la nature doivent connaître ces plantes, il serait intéressant de les étudier de près.

Michel m'a signalé que du coté de Rébénacq, en Vallée d'Ossau, les érables souffrent de l'agression de l'écorce par les frelonnes pour en sucer la sève, il est probable que le peuplier se fasse aussi piller la sève.

A suivre.

Partager cet article
Repost0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 14:49

frelonnepiégéeLes premières prises de femelles fondatrices de frelon asiatique ont commencé un peu partout dans le Sud-Ouest !

Record actuel de la saison qui démarre détenu par Jean-Jacques : 14 femelles fondatrices prises depuis le 3 au 16 mars à Bidart (cote basque) ! (mise à jour du 24/03/2011 : 25 femelles prises toujours par Jean-Jacques)

Bravo au piégeur !

Qui fait mieux ?

 

Il n'est pas trop tard pour les Communes concernées par le frelon asiatique, de lancer leur campagne de piégeage !

Cependant il faut se presser et :

Commander les pièges sélectifs au :

- CAT de Villambis à 33250 - Cissac-Médoc (05 56 73 90 90) ou au

- CAT Alpha à 64320 - Idron (05 59 02 52 82 )

Informer la population et distribuer les pièges gratuitement aux administrés (préconisé par AAAFA) afin d'être le plus efficace possible ! Sachant qu'il vaut mieux distribuer des pièges sélectifs , plutôt que d'inviter  la population à fabriquer des pièges qui risquent fort de ne pas être sélectifs, comme on peut le constater de ci, de là !

 

AAAFA33 propose aux Municipalités ou Communautés de Communes un texte de communication à destination de leurs administrés.

Ce texte peut-être repris tel quel, ou adapté localement en servant de support.

Il se veut être une aide incitative au traitement en urgence de la situation.

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

3NidErableCanada264

 

"Le frelon asiatique est une espèce envahissante qui est arrivée accidentellement en Aquitaine en 2004 et identifiée officiellement en 2005 en Lot et Garonne.

Depuis, il a colonisé près de la moitié de la France.

Redoutable prédateur des abeilles, il représente une grave menace pour la biodiversité et la santé humaine.


Chers habitants de « notre Commune »,

    Décidée à agir, la Municipalité s’engage dans une campagne de piégeage des femelles fondatrices de cette espèce, car plusieurs nids ont été détectés la saison passée sur la Commune et ses environs !

Pour réussir, nous avons besoin de vous tous !

 

   Des pièges sélectifs sont disponibles en Mairie, pour attraper les femelles fondatrices sortant d’hibernation dès les premières douceurs printanières.

1 piège par famille est offert ! Il est facile à reproduire.

Ils sont à installer sur tout le territoire de la Commune, dans les zones fleuries, près des tas de bois et des points d’eau.

Il faut les installer maintenant et piéger jusqu’au 1er mai !

 

   Après cette date, les femelles fondatrices qui auront échappé au piégeage, resteront dans leur nid et génèreront une colonie de plusieurs milliers d’individus, engloutissant des dizaines de milliers d’abeilles ou autres pollinisateurs.

   Après le 1er mai, il faudra retirer les pièges afin d’éviter de piéger d’autres espèces autochtones. Une autre stratégie sera mise en place.

 

frelonne11.JPG

  Comptabilisez vos prises et faites nous en part !

  Nous comptons sur vous ! C’est l’affaire de tous !

 

  Pour en savoir plus sur l’espèce et les actions à mener préconisées par AAAFA 33

  (Association Action Anti Frelon Asiatique) : visitez « le Blog de JP33 »

avec moteur de recherche sur Internet 

ou à l’adresse :    http://anti-frelon-d-asie-jp33.over-blog.com

 


>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>


Si votre Municipalité n'a pas encore réagi, il est temps pour vous de l'alerter ! Et de proposer la solution AAAFA33.

Bonne campagne de piégeage sélectif !

Partager cet article
Repost0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 17:50

Piéger sa première frelonne de la saison est toujours un moment fort !

 

Depuis 2 ans, Daniel se bat dans sa Commune pour que ça bouge.

Il a détruit plusieurs nids avec des amis motivés, en a repéré et signalé bon nombre à sa Mairie. Mais rien n'y a fait, personne ne bouge !

Il y a peu de temps, il a découvert l'action de AAAFA33. Depuis, il retrouve espoir dans l'action !

Hier, les premières douceurs du printemps ont amené la bonne surprise :

Une frelonne dans son piège très sélectif, dans un gros camélia rouge, tout en fleur !

Comme si le rêve de JP33 était vrai !

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Message du samedi 5 mars 2011, de Daniel RAYMOND à "aaafa33@gmail.com"
1 frelon capturé ce jour dans le piège, merci !
Daniel RAYMOND de Gradignan : ils sont a l'heure !

Réponse de JP33 :
Daniel Bravo !
Aurais-tu une photo de la bête dans le piège, seulement si c'est un piège dit très, très sélectif !
De façon à la mettre sur le "Blog de JP33" si tu en es d'accord.

Réponse de Daniel :
Bonjour JP33,
C'est dommage, j'ai donné hier mon piège à un voisin , après avoir euthanasié madame frelon au micro onde en démonstration de votre  méthode. Effectivement, je n ai pas pensé à faire la photo ! Mais si vous le voulez bien vous pouvez en faire état sur votre blog,  même en donnant le lieu nom et adresse.
Madame frelon a été piégée dans un très gros camélia rouge, tout en fleurs, dans un piège sélectif confectionné suivant vos instructions avec éponge, ouverture de 5 mm, etc. avec de la bière brune.
Je pense en piéger d'autres ! Et là, je prendrai la photo et garderai la bête.
J'ai distribué une dizaine de pièges sélectifs, fait avec des bouteilles de X……. , désolé pour Ogeu !
Amicalement,
Daniel, l'abeille help !
Rue Loustalot à Gradignan (33)

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 23:41

Alors qu'il envahit nos terroirs !

Alors qu'il tue nos abeilles !

Alors que les Pouvoirs publics s'en foutent !

Alors que les Cantonales s'approchent ( Proximité, Sécurité, Environnement, Territoire et Solidarité sont leurs missions premières )

Alors que le miel, les légumes de proximité et le bio font la une des voeux de l'espèce humanoïde contemporaine !


Et alors, et alors : Gardarem lou moral !

 

Aujourd'hui 4 mars 2011, à Ogeu les Bains ( 64 ), une équipe de bénévoles de Rébénacq, résistants à l' envahisseur, ont chargé 10 000 bouteilles pour alimenter la fabrication de 10 000 pièges très, très sélectifs afin de satisfaire les Municipalités engagées dans la lutte anti frelon asiatique !

Ca ne parait pas mais, merci à Denis MENERET ( Société des Eaux Minérales d'OGEU ) et à Yves ( son ami de longue date ) d'avoir fait en sorte d'interrompre la production, pour fabriquer des bouteilles neuves, vides, propres et identiques afin de répondre à un besoin de fabrication en grande série, de pièges à femelles fondatrices de frelons asiatiques.

Ces bouteilles chargées et transportées à moindre frais par une équipe motivée de la Vallée d'Ossau, jusqu'au CAT de Villambis à CISSAC MÈDOC, sont attendues avec impatience pour les transformer en pièges sélectifs, très, très, très sélectifs. Merci à toute l'équipe du CAT, prête à répondre à l'urgence !

Merci à Michel, Gérard et à toute l'équipe pour leur engagement !


chargementOgeu-009.jpgchargementOgeu-028.jpg

 

 

 

 

 

 

 

  Et basta les polémiques sur les dégats colatéraux sur l'entomofaune.

 

Mieux vaut encourager et fournir le piégeage sélectif plutôt que de sortir comme seule argumentation la fameuse étude (sérieuse au demeurant) de l'impact du piégeage sur l'entomofaune réalisée durant l'été 2009 à Bordeaux.

Cette étude se basant sur l'utilisation de pièges à guêpes du commerce, réputés être des abatoirs à insectes, durant une période très longue et non respectueuse du calendrier de la biologie des insectes autochtones, posés dans des endroits non sélectionnés pour la présence de prédilection des femelles fondatrices "vespa velutina nigrithorax" !

 

Halte à la controverse et au "Ne rien faire" !

Tous à l'action raisonnée !

Dans le respect de l'environnement et des autres insectes ! 


Car n'oublions pas qu'une colonie de frelon asiatique à elle toute seule, engloutit en moyenne, l'équivalent de plusieures ruches même en bonne santé ! ! ! . . . .

 

 


Partager cet article
Repost0
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 23:40

 

PiègeSélectif01-12Fabriquer son propre piège ou le modifier pour le rendre très, très, très sélectif avec des petits accessoires très utiles pour en fabriquer ou modifier ceux de vos voisins, amis et autres !

Génial non ?

Mais attention !

Il ne faut pas noyer les insectes ! Il faut donc impérativement installer un dispositif flottant (un rond de mousse à bulle ouverte ou autre rond de bois fera très bien l'affaire) voir article récent

 

Il s'agit de fabriquer :

- soit une panne spéciale, si vous avez un fer à souder (40 watt est l'idéal) avec panne interchangeable

- soit un ustencile en métal, à chauffer à la flamme du gaz cuisinière, de votre chalumeau ou de la cheminée

Afin de percer dans la paroi de la bouteille plastique, une fenêtre calibrée à 5.5 mm autorisant et facilitant le passage sans encombre, sur la plage d'envol, des nombreux insectes plus petits que les femelles fondatrices de frelon asiatique que l'on veut justement piéger. 

Les plages d'envol seront réalisées avec des abaisse-langues que l'on trouve assez facilement en pharmacie (2 euros le paquet de 100, faut pas se priver, surtout qu'on les coupera en deux). Ces abaisse-langues ne sont pas un produit fabriqué avec une grande précision, il est donc intéressant de les caler par dessous avec une pique en bois (façon cure dent), de façon à ce que cette plage soit stabilisée à l'endroit voulu.

Une fois la panne fabriquée, c'est fou le nombre de fenêtres sélectives que l'on peut faire en 1 heure.

Je pense que les photos parlent plus qu'un texte descriptif !


 Ex1.JPGEx2.JPGEx3.JPGEx4.JPGEx5.JPGEx6.JPG

 

 

 

 

Ex7-copie-1.JPG

     En fait, ces pièges ainsi réalisés, vont permettre aux insectes qui y auront pénétré, de s'en aller après avoir bien consommé le petit mélange sucré qui les aura attirés dedans. Ils seront surement repus, mais non englués, non surchauffés et non blessés, ils se seront même refait une santé !

Sauf que la sortie étant limitée à 5.5 mm, les plus gros resteront coincés à l'intérieur, dont les frelons et les petits papillons s'ils y rentrent !

     Les papillons pourront y vivre plusieurs jours, ils ne trouveront jamais la sortie, il faudra les relâcher en ôtant le cône nasse, idem pour les frelons européens.

Les frelons ne pourront pas sortir non plus, sauf qu'au bout d'un certain temps, certains spécimens arrivent à trouver la sortie, il est d'ailleurs probable qu'ils y reviennent car ils y auront passé un peu de bon temps (pas folle la guêpe). Alors pour éviter qu'ils ne s'en aillent sans votre accord, plusieurs formules sont à votre disposition pour éliminer seulement les frelons asiatiques !

     S'il n'y a que du frelon asiatique à l'intérieur du piège, mettez votre piège 10 secondes au micro onde, ou enfermez votre piège dans un sac noir exposé en plein soleil, ou déposez votre piège  une heure au réfrigérateur ou au congélateur puis couper les frelons en deux avec une paire de ciseaux ou écrasez les fermement (vous avez 1 à 2 minutes pour oeuvrer et avant qu'ils ne se réveillent).

     Si un papillon ou un frelon européen est à l'intérieur du piège, en plus d'un frelon asiatique, endormez tout ce beau monde au réfrigérateur, puis n'éliminez que les frelons asiatiques. Laissez se réveiller et partir papillons et autre frelons européens, mais attention l'européen pique aussi bien que l'asiatique.  Sachez que le frelon européen est protégé dans certains pays européens et qu'il est un bon allié de l'homme dans la lutte anti frelon asiatique 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 23:26

Piéger les femelles fondatrices de frelon asiatique, et seulement elles ! Génial !  frelonne11

 

C'est un rêve de printemps ! Pour qui a compris qu'il vaut mieux prévenir que guérir !

En effet, attraper toutes les femelles fondatrices de tout le voisinage évite qu'elles ne fassent des nids, évite l'hécatombe d'abeilles et de pollinisateurs pour nourrir les larves (jusqu'à 40000 alvéoles dans un gros nid), évite que le verger et le potager n'en subisse les conséquences, mais aussi la Nature (faune et flore) dont on parle tant depuis quelques années !

Ça paraît évident !

Mais le piégeage des femelles fondatrices est tout de même contesté par certains !

Ce serait même contre productif, d'après eux  ! ? ? ?

Dur à comprendre, dur à croire, pour ma part ! D'ailleurs, je contesterai tant que les arguments ne seront pas crédibles !!!

Autre polémique : les pièges font plus de mal que de bien ! Disent certains ! Mais que dire des bombes insecticides, des pare brises des véhicules, des pesticides agricoles ou de la pollution généralisée autorisée par les Pouvoirs publics ? ? !

Au point que les hirondelles ou autres oiseaux n'ont plus rien à becqueter. Même le frelon "crabro" (notre bon vieux frelon bien de chez nous) n'a plus rien à ramener au nid car le frelon asiatique (beaucoup plus vorace et mille fois plus nombreux maintenant en Gironde) bouffe tout sur son passage ! ! ! . . .

 

Alors est venu le temps de trancher !

Et pour ma part, je mets à votre disposition des plans et photos pour fabriquer votre piège très, très, très sélectif ! ! !

Vous avez dit sélectif ?

Non, j'ai dit très, très, très sélectif  ! ! !

Une petite visite sur le site de AAAFA (Association Action Anti Frelon Asiatique) vous en dira plus sur les critères de sélectivité.

N'en faire qu'un seul, n'est pas rentable, car plus on en fabrique, plus on peut en distribuer au voisinage, et là c'est le jack-pot ! En effet, piéger tout seul dans son coin, n'évite pas des nids ailleurs. Il faut donc tenter de piéger toutes les femelles fondatrices du coin !

Au sortir de l'hiver, les frelonnes ne vont pas chercher loin, elles se ravigotent d'abord, et les fleurs les plus proches sont les meilleures ! Alors, si vous avez des camélias à fleur simple, ils seront en fleur dès février, et les frelonnes du quartier leurs rendront visite !

Ne loupez pas le coche ! Installez y, coté soleil : un (ou plus) piège très, très très sélectif ! Vous m'en direz des nouvelles ! Et si votre voisinage au plus large en fait autant, je suis prêt à parier que vous ne verrez pas de frelon l'été prochain ! ! ! . . .

 

Et maintenant : Travaux pratiques ! ! !  Attention tout de même de ne pas vous blesser !

 

PlanPiègeCouleur

  1PiègeLégende 2Toit   

3PiègesNeufDétail4PiègesNeufProfilDétail

 

 

 

 

 

 

5PiègesNeuf & Appaté copier6PiègeAppatéLégende copier7PiègeAppatéDétail

  Différents matériaux peuvent être utilisés, suivant votre niveau de capacité au bricolage, la seule précision à avoir est pour la fabrication de la barrière sélective (pièce couleur jaune) qui empêche la sortie du frelon asiatique à 5,5 mm !

 

 

Astuces :

- percer les trous de l'anse, avec un fer à souder à panne conique chauffé à 180 °C ou tout simplement avec un clou chauffé à la flamme, du gaz de la cuisinière ou autre flamme.

- pour la fenêtre, utiliser  une  section  de  profilé  en U de 25 mm, chauffée à la flamme ou montée sur panne de fer à souder toujours à 180°C.

- la plage d'envol peut être confectionnée avec du profilé plat de PVC (cas de la photo), ou du bois (balsa, planche fine de cageot, abaisse langue, etc.) ou toute autre matière rigide, claire non conductrice de la chaleur, résistante aux ultra violets et facile à découper.

- la mousse à bulle ouverte peut être remplacée par une matière spongieuse afin de diffuser les arômes de l'appât, et flottante afin de servir de radeau et éviter la noyade des insectes entrés dans le piège. Dans l'objectif qu'ils puissent rester indemnes et ressortir par la plage d'envol, ou bien que vous puissiez ouvrir le piège et les relâcher. Sachant que le frelon piégé sera d'autant plus attirant pour les autres frelons, qu'il restera vivant dans le piège. Mais si vous avez peur qu'il ne s'en aille : un petit séjour au micro onde en viendra à bout en quelques secondes.

- si vous posez votre piège à terre, remplacez la mousse par du gravier fin, il aura l'avantage d'être plus stable. Cependant il ne faudra pas que l'appât liquide n'arrive au niveau supérieur du gravier, afin d'éviter que les insectes ne se mouillent les ailes.   

 

L'autre détail important est la période de piégeage : du 15 février au 1er mai !

En effet, après le 1er mai, les frelons asiatiques que vous attraperez seront sûrement des ouvrières !

Après le 1er mai, mieux vaut chercher le nid, car les femelles fondatrices restent au nid pour pondre, c'est leur seule occupation ! Ce sont les ouvrières, nouvelle génération qui font le reste !

Après le 1er mai, si vous apercevez encore des frelons asiatiques roder, c'est qu'un nid s'est constitué dans le quartier. Il est bon de laisser le piège en place, mais il est très important de remettre le bouchon de la bouteille après avoir percé le bouchon de 3 trous de 8 mm de façon à limiter l'entrée du piège. Ainsi le frelon "crabro"  et les papillons ne seront pas piégés  !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de JP33
  • : Connaissance de l'espèce vespa velutina nigrithorax par l'observation, la photo, la vidéo, la réflexion, la récolte d'informations sur l'invasion. Mise en ligne de solutions simples, peu onéreuses et reproductibles à souhait pour le piégeage des femelles fondatrices, la recherche et la destruction des nids. Alerter sur les dangers de l'invasion. Informer sur la lutte anti frelon asiatique menée par AAAFA33 (jeune Association Action Anti Frelon Asiatique Gironde).
  • Contact

Recherche

Liens