Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 12:37

Fabriquer une phéromone de synthèse paraît infaisable au citoyen moyen.

    Disposer de phéromones naturelles pourrait sembler tout aussi difficile !

        Eh pourtant !

 

En attendant que Chercheurs et Labo trouvent et commercialisent leurs futures et hypothétiques trouvailles, voilà une idée qui mérite d'être publiée.

Son concepteur, désintéressé et fier de l'être, est heureux de vous en faire part.

Jean-Paul a pu observer bon nombre de fois le comportement des frelons qu'il détenait en captivité après les avoir capturés à l'aide des fameux pièges sélectifs ou attrapés au filet à papillon.

S'ils ne sont pas nourris avec des sucres, les frelons meurent rapidement !

Ils apprennent très vite à trouver le chemin d'une source de miel, de jus de cirier ou de bière brune.

Alors la question se pose :

- Phéromones ?

- Odorat ? ?

- ou Mémorisation spatiale ? ? ?

Il a donc mis au point un petit stratagème pour attirer (obliger avec plaisir à la clé) ses frelons captifs, à passer par les goulots de bouteille plastique, déjà découpés en série.

Il appelle ça "sa cage à phéromoner les cônes" ! Il s'agit d'une cage grillagée et double, avec au moins une femelle fondatrice (ou autre suivant l'époque de l'année) vivante et dans la cage. Cette frelonne est alimentée régulièrement au goutte à goutte par une seringue remplie de miel, l'accès au miel est maîtrisé par un système de portes à glissières et imposant le passage par le fameux cône de bouteille plastique à phéromoner.

Une fois passée à travers le goulot pour accéder au miel (ou autre produit), le goulot est enlevé de la cage à phéromoner et installé sur le restant de la bouteille plastique constituant le piège à phéromones. Ceci devrait amener une amélioration notoire des pièges sélectifs. 

Pour rendre l'expérimentation valable je vous invite à mesurer l'efficacité de la présence de phéromones et leur attirance par rapport aux appâts alimentaires couramment utilisés et si décriés par ceux qui critiquent le piégeage.

L'objectif est quadruple :

- lever l'incertitude sur la primauté des phéromones !

- phéromoner en série les cônes des pièges rendus sélectifs sans appât, si ça fonctionne !

- utiliser les phéromones, sans attendre que les chercheurs et laboratoires les fabriquent en synthèse !

- mettre ce procédé à disposition de tout individu intéressé !

 

Cette formule d'utilisation de piège à phéromones devrait rallier les Scientifiques, Municipalités et les Apiculteurs pour lancer des campagnes de piégeage de printemps, tous azimut et sans modération ! ! ! .

Et pour en savoir plus sur la sélectivité des pièges rendez-vous sur le site de AAAFA (Association Action Anti Frelon Asiatique) : http://anti-frelon-asiatique.com. .

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 13:05

Pluie incessante et vents forts ont eu raison de quelques nids de frelons asiatiques !

En effet, la pluie a alourdi les nids en carton mâché et les coups de vent forts de cette nuit en ont envoyé quelques uns au sol !

C'est Claude qui me fait part et me raconte qu'hier justement, il avait photographié un nid de frelon asiatique devenu énorme et très haut perché dans un acacia. L'arbre est à une poignée de mètres de sa modeste demeure en Dordogne, un petit peu isolée, mais déjà repérée par l'envahisseur comme un petit coin de paradis sur Terre près de Bergerac !

Et ce matin : stupéfaction !

Le vent de cette nuit a fait tombé le nid au sol ! Dans l'enclos ou résident ses deux porcs ! Le nid est esclaffé et les frelons tournoient tout au tour, venant taper contre les vitres. 

Que faire ?

Et quels sont les risques ?

 

Tout d'abord fermer les fenêtres, toutes les fenêtres, y compris celles des toilettes qui souvent restent  entrouvertes !

Appeler les Pompiers !

Normalement, ils disposent d'une combinaison anti frelon et devraient pouvoir intervenir puisque les frelons très excités par la situation sont devenus agressifs et dangereux envers tout ce qui bouge dans les parages !

Les personnes ne peuvent donc pas se soustraire à ce danger, ils doivent intervenir !

 

Sinon faire appel à une entreprise de désinsectisation, disposant d'une combinaison anti frelon, afin d'évacuer le nid dans un sac plastique et nettoyer avec rigueur l'endroit de l'impact au sol ! Cependant un problème demeure au niveau de tous les frelons excités et en vadrouille tout autour ! Ne pas hésiter à demander aux Pompiers ou au Désinsectiseur, de récupérer quelques frelons vivants afin de les mettre dans un piège bouteille, qu'on aura préparé à l'avance. Ces frelons vivants et vibrants serviront à attirer les autres frelons qui viendront très rapidement partager l'habitat du piège posé au sol à l'endroit même ou le nid s'était esclaffé  !

 

Mais si, ni les "Pompiers" ni le "sou" ne sont au rendez-vous, que faire ?

 

L'aide d'un apiculteur du coin, serait bienvenue ! Vêtu d'une double épaisseur de pull et de pantalon sous sa combinaison intégrale d'apiculteur, muni de gants épais latex bleu ou rouge  et bottes caoutchouc, l'affaire serait vite classée. Sans oublier les précautions d'usage : ne pas être allergique, ne pas agir seul, avoir un téléphone à proximité et un véhicule au cas ou ! La deuxième personne doit être aussi bien protégée, ça parait évident !

Le filet à papillon sera aussi d'une grande utilité pour attraper tous les autres frelons affolés qui tournent autour du nid encore à terre ou des odeurs du nid après enlèvement !

 

Et si rien n'a pu être fait dans la journée, eh bien Denis propose d'attendre la nuit pour mettre le nid sous cloche avec une lessiveuse, un fût ou un autre gros récipient,  sans oublier de bien se couvrir et de bien se protéger avant, et d'agir en toute discrétion. En effet, "la nuit tous les chats sont gris", dit-on, mais "les frelons asiatiques passent la nuit au nid" peut-on rajouter ! ! ! . . .

 

Bon courage !

 

Mais malgré tous ces bons conseils, mieux vaut ne rien faire plutôt que d'être trop téméraire et subir une attaque en règle !

 

Les risques encourrus ?

Ils correspondent à la hauteur du nid, sa grosseur du nid indiquant le nombre de frelons l'occupant, son accessibilité visuelle et vibratoire et l'excitation de la colonie.

Dans le cas présent : de peu dangereux parce que perché haut dans un arbre, ce gros nid est devenu très dangereux car il se retrouve à terre, éventré et dans un lieu très dégagé. Tout les indicateurs du danger potentiel sont passés au rouge !

Sans protection adaptée, il faut donc rester chez soi, les portes et fenêtres fermées !

Tant que les frelons n'ont pas reconstitué la coque du nid, les risques d'attaque en règle sont importants !

Une attaque en règle : c'est des piqûres en rafale tant que l'on se trouve à proximité du nid ! C'est aussi essentiellement vers la tête que les attaques sont dirigées, ainsi que vers ce qui bouge et ce qui fait du bruit  !

Contrairement à certains dires : une attaque de frelons asiatiques est très dangereuse pour des raisons évidentes :


 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 22:51

Aujourd'hui même Delphine BATHO, Ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie et Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt ont décidé :

De classer le frelon asiatique '"vespa velutina nigrithorax" comme espèce exotique envahissante et nuisible pour l'abeille ! Le danger qu'il représente  et son urgence permet l'élaboration et la mise en œuvre de programmes de lutte obligatoire au niveau national et départemental" !

Ce classement permettra leur élimination systématique !

La Destruction des nids et l'installation de pièges !

Ces décisions relèveront donc des préfets".

 

S’il existe encore quelques défenseurs du frelon asiatique, qu'ils se manifestent vite !

Il ne reste plus que 15 jours pour prendre encore la défense de ce frelon à pattes jaunes, exterminateur d'abeilles et danger public qui construit ses nids n’ importe où, d'ou le danger  avéré pour l'humain ! ! !

 

Cependant "le plus dur reste à faire", me disait le Président de AAAFA33 (Association Action Anti Frelon Asiatique), car l'inaction passée a favorisé l'invasion et la tâche est devenue immense ! Une petite visite du site de AAAFA vous est conseillée ! 

Information sérieuse du citoyen, campagne de piégeage sélectif, recherche des nids, déclaration obligatoire et destruction systématique, écologique et gratuite par des équipes spécialisées et équipées, sont le Béaba pour lutter efficacement contre ce fléau avéré, en évitant les conflits d'intérêts et les coûts exagérés !

 

Communiqué de presse concernant le classement du frelon asiatique en espèce nuisible :

 

Stéphane Le Foll et Delphine Batho annoncent
le classement du frelon asiatique en espèce envahissante et nuisible.

Selon l’ensemble des scientifiques et des acteurs du monde apicole, le frelon asiatique cause des dommages importants sur les populations d’abeilles et participe ainsi au phénomène d’effondrement des colonies d’abeilles observé dans les ruches depuis plusieurs années.

C’est pourquoi le Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et la Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie ont décidé son classement en espèce exotique envahissante et nuisible à l’apiculture. Ils répondent ainsi en outre aux attentes légitimes des associations d’apiculteurs qui ont formulé cette demande depuis plusieurs années.

Devant l’importance et l’urgence de la situation, les deux ministres ont mis en œuvre une procédure accélérée pour assurer un classement comme espèce exotique envahissante et comme espèce nuisible d’ici la fin de l’année 2012.

Le classement comme espèce exotique envahissante est soumis à la consultation du public à compter du 11 octobre, et pour une durée de quinze jours. Il sera ensuite présenté au Comité National de Protection de la Nature.

Le classement comme espèce nuisible à l’apiculture (danger sanitaire de catégorie 1) sera présenté au Comité National d’Orientation de la Politique de Santé Animale et Végétale dans les semaines qui viennent.

Le classement d’une espèce comme espèce exotique envahissante et comme danger sanitaire permet l’élaboration et la mise en œuvre de programmes de lutte obligatoire au niveau national et départemental.

Partager cet article
Repost0
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 12:03

o

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 23:13

Le 1er mai c'est la fête du Travail !

Ca c'est vrai ça !

Ne pas confondre avec la fête du "vrai Travail" qui lui est encore un mot façon "PovCom" !

D'ailleurs "vespa velutina" ne s'y est pas trompé !

Il a envahi mon muguet pour s'offrir un brin de Bonheur ! FrelonMuguet.JPG

 

Ce prédateur N°1 a profité d'un bain de foule avec toutes ses futures victimes présumées qui manifestaient leur plaisir à butiner au vu d'un beau temps annonciateur d'un vrai changement.

Aujourd'hui au Haillan, il a fait beau et je me suis délecté à l'avance du changement de climat annoncé.

Fini la rigueur de l'hiver, fini le temps grise mine et la pluie qui glace. Fini la morosité des questions sans réponses !

Fini le quinquennat de la crise et des prédateurs non inquiétés !

Dame frelonne asiatique a pris du retard cette année, alors profitons en !

Aux armes citoyens, posez pièges sélectifs, prenez ciseaux ou autres pinces à saucisses, filets à papillons ou aspirateurs, raquettes électriques ou bulletins de vote et dégageons "Vespa velutina".


 


Partager cet article
Repost0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 18:26

Pour 2012, c'est  bien mal parti pour les Apiculteurs et la Biodiversité !


Pesticides, Cruiser, Gaucho, Syndrome d'effondrement, Varroas et autres Velutina : c'était la mort des abeilles !

Et maintenant, les OGM avec le maïs MON810 pourraient rendre le miel impropre à la consommation, comme en Espagne ou les Apiculteurs se retrouvent avec un miel invendable !-FAgel-eDeCoing.jpg

Si les gros ruchers ne vendent plus le miel, alors ils n'auront plus de raisons d'avoir des abeilles !

 

Mais alors ou va t-on, que veut-on ?

Mais ou est donc passé le Grenelle de l'Environnement ?

La "Charte de l'Environnement" fait pourtant bien partie intégrante de la "Constitution de la Cinquième République" !

Nos candidats à la Présidentielle s'en inquiètent -ils ?

 Sur ce sujet, je n'ai pas encore entendu un seul candidat s'exprimer dans les médias !

A leur décharge, il est vrai que les questions des journalistes vedettes sont un peu répétitives et un peu "répètes Jacquot".

Maintenant que le temps sera compté et égal pour chacun, on va peut-être ouvrir quelques chapitres sur le véritable envahisseur de plus de la moitié de la France aujourd'hui et l'Europe demain. Réel danger pour l'humain et menace pour la biodiversité ? ! . . .

 

"""""""" Rajout du dimanche 18 mars :

Questions aux 10 candidats

  A questions simples, réponses simples :

 - Classement du frelon asiatique en "nuisible" ou seulement "invasif" ?

 - Mobilisation des Services de l'Etat pour une lutte radicale "Oui" ou "Non"?

 - Campagne d'information sérieuse du public "Oui" ou "Non" ?

 - Organisation de Campagne de piégeage sélectif de printemps "Oui" ou "Non" ?

 - Moyens adaptés et suffisants pour la Recherche "Oui" ou "Non" ?

 - Respect de la "charte de l'Environnement" de la Constitution ?

""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Les quelques frelons asiatiques qui auront échappés aux grands et longs gels de février vont-ils profiter du dopage au pollen de maïs MON810 ?

Attendront-ils le nouveau Président pour lancer leur nouvelle colonisation ? NON  ! . . .


Il est encore possible de faire quelque chose pour défendre notre biodiversité, attaquée de partout !

La France pourrait d'ores et déjà interdire la vente et les semailles, en attendant le résultat de la consultation publique ouverte sur le dossier MON810 ! ! ! . . .

Alors signez la pétition : http://www.ogm-abeille.org/#petition

""""Mise à jour du samedi 17 mars : Hier, mesure conservatoire d'interdiction temporaire décidée par le Minsitère de l'agriculture.""""""""""""""""""""""

 

Ces jours de douceurs ont vu les premières frelonnes sorties d'hibernation ! 

Les gels n'auront pas suffit, il en reste !-FA370.jpg

J'en ai vu dans les camélias en fleurs ! ! ! . . .

Tous à vos pièges ! Sélectifs bien sur !

Ils pourront rester en place jusqu'à mi mai, cette année 2012  ! ! ! . . .

Alertez votre municipalité et aidez  la ou secouez  la ! C'est facile !

Le CAT de Villambis fabrique ces fameux pièges sélectifs, ainsi que le CAT Alpha à Idron (64) qui fabrique un modèle plus luxueux  !

C.A.T VILLAMBIS  Allées de Villambis - 33250 - CISSAC-MEDOC - 05 56 73 90 90

C.A.T ALPHA 16, avenue Beau Soleil - 64320 - IDRON - 05 59 02 52 82

Alors qu'attendez-vous ?

Partager cet article
Repost0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 18:32

Piéger les femelles fondatrices de frelon asiatique !

Avec des pièges sélectifs, simples et efficaces ! ! !

 

C'est possible, conseillé par AAAFA et efficace pour la lutte anti frelon asiatique ! 6PiègeAppatéLégende copier

Mais c'est trop simple pour les gens compliqués !

Contrairement à ce que disent certains : les pièges sélectifs ça existe !

Les pièges sélectifs c'est efficace !

Et les pièges simples à fabriquer c'est encore mieux !

 

En 2011, une observation spécifique a eu lieu et je vous la récapitule :

L'histoire se passe dans une Commune de la Vallée d'Ossau ! Michel et son équipe très motivée, a voulu tordre le coup au frelon qui en prenait un peu trop à son aise !

En effet, 10 nids avaient été découverts à la chute des feuilles, en 2010 !

Aussi, il a contacté AAAFA, a récupéré des bouteilles neuves et a fabriqué avec sa petite équipe environ 500 pièges. Des pièges sélectifs, simples et efficaces ! Tous installés dès le début mars, aux alentours des anciens nids, de façon à piéger les femelles fondatrices ! Toutes les femelles fondatrices de frelon asiatique restées dans les parages  et seulement elles ! Bon nombre de pièges ainsi disponibles ont été cédés à des Communes voisines et très intéressées.

 

Pièges distribués (souvent gratuitement), et explications données lors de réunions d'informations aux alentours et communiquées par la presse locale, communale ou de la Communauté de Communes. Bref, tout ceci a été rondement mené, vite et bien, sans tergiverser des siècles !

Ce qui est "gratuit et disponible", marche mieux que ce qui est "cher et indisponible" ou "à faire" ou "à venir" !

Dans ces pays de montagne ou la vie est dure, ou rien ne tombe du ciel (à part la neige et le soleil), on ne passe pas son temps en réunionite et en groupe de travail ! Le temps perdu ne se rattrape jamais !

 

La suite de l'histoire est qu'en 2011, si rien n'avait été fait, on aurait pu s'attendre à 50 nids (5 fois plus de nids, c'est ce que l'on observe en moyenne quand rien n'est fait)

Bilan de la Campagne de piégeage des femelles fondatrices au printemps 2011 :

- environ 500 femelles ont été capturées dans les pièges entre mars, avril et mai

- et en fait il n'y a eu que 4 nids découverts après la chute des feuilles fin 2011. L'un dans une grange isolée, les 3 autres dans une zone ou le piégeage avait été peu suivi (rien n'est parfait).

 

Eh bien voilà un bilan qui mérite d'être analysé et souligné ! Et ce malgré la crise !

Ce bilan est exactement à l'opposé des consignes préfectorales. Elles mêmes très proches des communications du Muséum, d'où la controverse persistante sur le piégeage ?

Ceci me permet aussi de rajouter pour ceux qui décident depuis quelques années : qu'ils n'ont pas trop à se vanter de la situation actuelle !

Ils seraient d'ailleurs drôlement bien inspirés de rester discrets par les temps qui courrent, de se presser de classer "vespa velutina nigrithorax" en insecte nuisible, de donner un peu plus de moyens au Muséum pour la recherche jusqu'à la trouvaille, avant que de se faire rattraper par le destin !

En effet, Il ne sera pas marrant de trouver "vespa velutina" sur les toits de Paris, et tout en haut des si beaux et si grands arbres des forêts d'Ile de France !

Il en sera fini du miel de l'Opéra et de celui de Massy Palaiseau !

Dépêchons NKM, dépêchons ! ! ! . . .

Le 10 janvier 2012, Nicole BONNEFOY, Sénateur de Charente a dit l'urgence et aurait préféré une réponse de votre bouche.

L'évidence et la réalité s'imposeront-elles à la Science sans moyens ?

Pour en savoir plus sur la sélectivité des pièges, rendez-vous sur le site de AAAFA (Association Action Anti Frelon Asiatique) 

Et pour mieux comprendre la situation pour ceux qui n'en reviendraient pas ou n'y croiraient pas :

A Trélissac, près de Périgueux, gare aux femelles fondatrices, la Municipalité prend les choses en main : "voyez ça !"

Question revue de presse : quelques P'tits liens, pour mesurer l'ampleur et l'accélération du traitement de l'Info par la Presse régionale SUD-OUEST, LA DÉPÊCHE DU MIDI et la RÉPUBLIQUE DES PYRÉNÉES.

Et un p'tit tour partiel des Médias "de service public" durant 2011 :

L’invasion du frelon tueur – France2 le 2 mars 2011- Hélène VERGNE

  Victime du frelon asiatique à St LaurentMédoc – France2 le 28/06/11 - Gilles MARINET

Piqûre mortelle du frelon asiatique à Blanquefort – France3 le 31/10/11 – J-Pierre STAHL

  Les frelons asiatiques arrivent en Finistère – France3 le 28/04/11 – Henri MORVAN

Le frelon asiatique, une espèce dangereuse -  France3 le 30/03/11 – Eric ITIER-ROELENS 

  Niort - Le plan anti frelons asiatiques – France3 le 01/03/2011 – Anne-Marie BAILLARGÈ

Brest – Les frelons asiatiques sont là… au Relecq  Kerhuon – France3 le 22/09/2011

Un piège innovant pour frelon asiatique - TF1 le 28/09/2011

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 16:16

Avec le passage de la tempête Joachim : Sale temps pour les nids de frelon asiatique !

Avec la baisse de température annoncée : Sale temps pour les colonies de frelon d’Asie !

Et avec le dérèglement climatique de cette année 2011, la Nature a pris de l’avance et les frelons n’ont plus rien à becqueter depuis un mois au moins, de nombreux nids sont inactifs ou presque !

D’ailleurs AAAFA33 ne détruit plus de nids pour la saison 2011, depuis le 20 novembre.

 

Les fortes rafales de vent de "Joachim" et la pluie qui les aura accompagné, détrempant les nids de carton mâché, aura facilité le travail de destruction des nids !

Beaucoup de nids hauts perchés, et récemment découverts suite à la chute des feuilles, auront succombé aux forts assauts du vent et de la pluie, "et c'est tant mieux !" diront tous ceux qui ne savaient pas comment faire pour s'en débarrasser.

 

Cependant pour tous ces nids non détruits avant fin septembre, le mal est déjà fait, les abeilles et autres insectes environnants ont été consommés, les récoltes de fruits attaquées et plus grave pour la suite : les jeunes femelles, futures fondatrices de 2012, ont commencé à quitter le nid, ont voyagé et sont déjà en train d’hiberner.

Il a été observé que chaque nid génère en moyenne 5 nids l’année suivante.

Il suffit donc de cinq ans pour passer de 1 à 3000 nids, vous l’avez compris c’est énorme !

 

Il est donc primordial de détecter la présence de « vespa velutina » dès la première année, d’en trouver le premier nid et de le détruire sans tergiverser, qu’il soit bas et dangereux ou très haut perché et coûteux, que ce soit sur le domaine public ou qu’il soit sur un domaine privé !

Il en va de la responsabilité de chaque citoyen, de chaque élu, de chaque Pompier, de laisser ou non contaminer la zone, à cause de son inaction, de son laxisme, de son égoïsme ou de son manque d'imagination pour trouver les moyens de financer la destruction qui, cela parait évident, doit être prise en charge par la Collectivité.

 

Quelque soit l’issue réservée à ce premier nid découvert, il faut préparer et lancer une campagne de piégeage dès la mi-février qui suit. Et ce jusqu’en mai, afin de se donner toutes les chances d’enrayer l’invasion !

Qui dit piège ne dit pas obligatoirement piégeage à l’aveugle !

Il faut donc utiliser des pièges sélectifs ! Les plus sélectifs possible !

Ça paraît évident !

A part pour certains scientifiques de laboratoire qui ne veulent pas admettre qu’un piège sélectif puisse exister ! Ils ne rêvent que du piège 100% sélectif qui n’existera jamais

 

C'est donc maintenant le moment de se préparer à la Campagne de piégeage, et c'est maintenant qu'il faut repérer, répertorier et déclarer les nids que l'on découvre au fur et à mesure qu'ils apparaissent quand les feuilles tombent !

 

Pour en savoir plus avec les articles déjà paru dans le Blog de JP33 sur :

Découvrir un nid en hiver que faire ?

Lieux de surveillance de la présence du frelon d’Asie !

Aider sa municipalité à appréhender le problème de l’invasion par le frelon à pattes jaunes !

Construire des pièges sélectifs simples et peu onéreux !

Accessoires pour la grande série !

Mobiliser votre voisinage et les Communes voisines pour le piégeage des femelles fondatrices !

Opération 15 000 pièges ou fabriquer en grande série et à proximité !

 

Le scoop du jour (mercredi 21 décembre 2011) : c'est une question d'aujourd'hui à l'Assemblée Nationale sur le frelon asiatique ! Voir au bout du clic !

Il semblerait enfin entendu que le frelon asiatique doit être classé nuisible ! Ceci permettra aux Pompiers d'intervenir un peu plus systématiquement pour détruire les nids de frelon asiatique !

Merci à Philippe FOLLIOT, Député du Tarn, d'avoir su mettre à nouveau la question au goût du jour et ainsi d'avoir, enfin, une réponse favorable de la part de Nathalie KOSCIUSKO MORIZET, Ministre de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement . La reconnaissance de l'urgence est l'essentiel tant envers les risques pour la santé humaine, qu'envers la défense des abeilles si importante pour la biodiversité.

L'exemple réussi d'un partenariat entre Pompiers et Syndicats apicoles dans le Département du Gard, aura peut-être enfin ouvert les yeux.

Le piégeage des femelles fondatrices envisagé et d'autres choses encore, espérons que cela ne sera pas qu'un effet d'annonce !

Le piégeage des femelles fondatrices : c'est dans 2 mois seulement ! Et le mois de mai est si vite arrivé.

Pour être prêt : il faut décider immédiatement !

 

Et si vous croyez à l'action d'information de vos élus : visitez le site de l'Abeille gasconne et faites passer l'information

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 11:35

 

Petit à petit le frelon fait son nid !

Et le voilà arrivé dans le département du Nord (59) où  le 1er nid, à priori, a été découvert par Olivier à Somain, à une trentaine de kilomètres de Lille, et à une vingtaine de kilomètres de la frontière avec la Belgique.

Les photos transmises par Olivier sont sans appel !


CIMG0385.jpg

 

Espérons qu'il s'agît là du premier nid et que le détruire au plus tôt suffira à enrayer son installation dans la zone !

Bien entendu, pour le moment, rien n'est prévu par les Pouvoirs publics pour éviter l'installation durable de cette espèce invasive.

Il faut cependant réagir vite !

 

Le frelon asiatique n'est pas fou !

C'est bien pour ça qu'il a pris tout le monde de court.

Il sait profiter d'un transport "gratuit" et "long trajet" pour faire quelques "bonds en avant" et surprendre, scientifiques, prévisionistes et autres préventeurs ou compétences !

 

Il aime assez les arbres hauts des terrains privés pour installer son camp avancé, proche des autoroutes, des quais de déchargement de l'arrière des Grandes surfaces ou des zones de fret ou des zones artisanales.. Pour un premier nid, c'est l'idéal pour lui !

  DSCF4430.jpg

Avec les prix pratiqués par les désinsectiseurs privés et la complexité pour les Pouvoirs publics d'intervenir sur un domaine privé, il est assuré de vivre un bon début d'invasion avant que tout ce monde besogneux ne réagisse !

Dans un premier temps, les Pompiers avaient trouvé le nid inactif ! Il devait faire un peu trop frais quand ils sont passés et les frelons devaient être bien au chaud à l'intérieur du nid ! En effet, quelques jours après le nid était toujours bien actif !

Les apparences sont parfois trompeuses.


Normalement un nid de frelon asiatique est couleur chamois (plus sombre par temps pluvieux), il n'est actif qu'une saison et seulement jusqu'aux premiers gels sérieux !

Il peut paraître inactif la nuit ou quand la température est au dessous de 10 à 12 °C !

Mais avant les premiers gels sérieux, si le nid découvert est gris et que des plateaux horizontaux sont visibles, il est abandonné ! Il date à coup sûr de la saison d'avant, et les intempéries ont déjà entammé leur travail ! Il nous paraît inutile de le détruire, même si quelques rares individus femelles hibernent dans les galeries supérieures du nid, dans l'attente d'un mâle qui n'y viendra jamais !

Laisser en place un nid détecté trop tard (après les premiers gels sérieux) permet d'alerter et d'informer la population de la réalité de l'invasion. Faire appel à la vigilance de chacun en préparant, dans un périmètre suffisamment large, une campagne de piégeage sélectif des femelles fondatrices dès les premières douceurs (12 à 13 °C) du printemps a venir !

Il est bon d'insister sur l'aspect sélectif des pièges à confectionner à moindre coût !

En effet, certains esprits trop formatés, affirment mordicus que les pièges sélectifs n'existent pas, que le piégeage est contre productif, qu'il provoque des dégâts colatéraux catastrophique pour l'entomofaune, etc. etc.  !

Personnellement, je trouve que ces gens là, comme disait Jacques BREL, ces gens là devraient se montrer un peu plus sérieux, ouverts, à l'écoute des autres trouvailles et surtout se donner les moyens de vérifier ce qu'ils assènent avec tant de manque d'arguments !

L'essentiel n'est pas que "ces gens là" soient reconnus comme sommité, mais que cette invasion soit enrayée ! Car "dire qu'il va falloir faire avec" c'est ne rien faire pour éviter la catastrophe



AAAFA33 est déjà sur le coup et lance un appel à don pour financer le coût de la destruction à mener dans les meilleures conditions dans ces cas de premiers nids.

Votre chèque est à  remplir à l'ordre de :    AAAFA33 - Opération 1er nid

et à envoyer par courrier à :     AAAFA33 - 7, rue de Bos - 33185 - LE HAILLAN


Le pont de la Toussaint aura permis de mobiliser les médias, la Presse écrite, la Municipalité, les Pompiers, peut-être bien le Conseil Général et surtout les apiculteurs du Nord autour des Propriétaires du bouleau (jeune couple ayant 4 jeunes enfants), qui ont joué leur rôle de citoyen de la Planète jusqu'au bout et avec succès.

Le nid est détruit ! La population a été alertée ! La vigilance est maintenant de mise !

 

Voilà quelques liens intéressants sur le traitement de l'info :

Dans l' édition du 31 octobre 2011 du 19/20 de France 3 Nord - Pas de Calais à 8 minutes du début ! Mais aussi dans   La voix du Nord  et en  page du Douaisis

Partager cet article
Repost0
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 17:19

Détruire un nid de frelon asiatique sans insecticide et sans pesticide est tout à fait possible !

 

Soucieuse de l'environnement, de la santé de l’humain et de celle des abeilles, AAAFA33 (Association Action Anti Frelon Asiatique) utilise et encourage les techniques propres !

Larguer des molécules dans la Nature peut être lourd de conséquences !

 

La solution retenue par AAAFA est propre, efficace et peu onéreuse !

Elle est inspirée de la méthode déployée par le GDSA 33 qui, depuis plusieurs années sur la Gironde, a mis en place un réseau d'apiculteurs bénévoles, équipés de cannes télescopiques et d'un kit SO² afin de détruire les nids de frelons asiatiques découverts qui leur sont signalés !

Regardez cet article : http://www.sudouest.fr/2011/09/24/perche-dans-les-arbres-il-traque-les-frelons-507906-2848.php

Et la liste des Perchistes du GDSA33 pour trouver le plus proche de chez vous, en Gironde !

Et dire qu'il semblerait que tout ceci n'est possible que depuis que Jean VIGNOLE (Ingénieur spécialisé) en ait trouvé l'idée !

 
Si  vous trouvez un nid sur la zone de la COBAN (Communauté des Communes du Bassin d'Arcachon Nord), visitez le site de la Municipalité concernée, ou bien celui de "Mairie de Biganos" !

 

Et si vous avez des responsabilités de citoyen ou d'élus, quelque soit votre niveau de représentativité de simple citoyen parent  jusqu'à Sénateur ou Député fraîchement élu, n'hésitez pas à les contacter et vous inspirer des actions menées ! Ou encore l'ASE (Association Sauvegarde Environnement) qui lutte aussi contre le frelon asiatique sur la zone de Sainte Foy en Dordogne et pour en savoir plus sur cette Asso, regardez l'édition de France3 Périgords du 3 octobre 2011 sur le site de France3 Aquitaine, ou d'un clic en bas de cet article ou bien écoutez la radio en lisant une chronique sur cette Association  !

 
Et si vous êtes en Charente-Maritime, vous avez de la chance le Conseil Général a pris quelques très très bonnes décisions : voyez donc en un clic !

 

Mieux encore dans le Gard : un partenariat entre Pompiers et Organisations apicoles !

 

Le Summum étant si vous habitiez les Hautes Pyrénées, car la création de "l'Observatoire du frelon asiatique" a été proposée dès décembre 2010 par la Municipalité de Tarbes et mis en place dès juin 2011, les sites de l'agglomération proposent une véritable information  

 

De plus en plus de Désinsectiseurs professionnels s'équipent de la même façon et adoptent cette technique : par respect de la biodiversité en n'employant pas de pesticides, pour la diminution des risques, la grande efficacité et le moindre coût ! Bravo à eux !

Comme "Arbres & forêts Services" sur la Région Midi Pyrénées avec la "FREDEC 31" ou d'autres formules comme à Maubourguet dans les Hautes Pyrénées où le Conseil Général a déjà délibéré sur une "Motion frelon asiatique" en 2010.

 

Voici une vidéo succincte, mais descriptive que j'ai tournée lors d'une intervention :

Suivie de plusieurs Bonus : descriptif, petits trucs, etc. ! ! !

 

 

 

Descriptif de la technique pour les nids de diamètre supérieur à 25 centimètres :

 

Il va de soi que cette technique n’est à mettre en œuvre qu’une fois bien protégé : lunettes de protection, gants épais latex, combinaison intégrale d'apiculteur recouvrant gants et chaussures et revétant une double épaisseur de pull et de pantalon, chaussures montantes épaisses et bien fermées. Mais il existe aussi une solution plus onéreuse mais dont le concept intègre l'ensemble des préconisations, c'est la "combinaison anti frelon". Autre chose importante : plus le nid est gros, plus la canne est dépliée.

 

1 - injection de SO² gazeux dans le nid à l’aide d’une canne télescopique de 10 mètres,

2 - enlèvement du nid en coupant la branche support, toujours à l’aide de la canne,

3 - pose d'un piège avec appât spécifique, installé à l'endroit même où se trouvait le nid, toujours à l’aide de la canne, afin d’éliminer les frelons absents du nid au moment de l’intervention,

4 - destruction complète de la colonie et du nid : 100% propre avec retour au compost.

5 – les nids bas (considérés dangereux) sont traités en urgence,

6 – le regroupement de la destruction des nids hauts (considérés non dangereux), permet de recourir à la location de nacelle à moindre coût (jusqu’à 8 nids par jour).

 

Petites explications et petits trucs :

 

Attention !

l'utilisation du SO² comporte des risques importants : Danger-SO2.jpg

 

Le SO² est issu de la combustion du soufre (SO² = anhydride sulfureux = dioxyde de soufre = bisulfite = E220). Il est commercialisé sous forme liquide en bombonne sous pression avec doseur, tuyau souple et gicleur. Utilisé dans l’agro-alimentaire, il sert aussi en viniculture. On en trouve donc dans toutes les régions de France, et chez des fournisseurs spécialisés et heureusement pas dans les grandes surfaces !

Ce gaz liquide sous pression est ininflamable et nocif si inhalé ! ! !

Il est extrêmement irritant pour la gorge, les muqueuses et les voix respiratoires.

Une surexposition grave peut entrainer eodème, lésions pulmonaires ou entraîner la mort en fonction de la concentration de SO² dans l'air inhalé. 

La fiche signalétique Dioxyde de soufre d'un fabriquant  vous en dira beaucoup plus.

 

Principe d'utilisation : 

Injecté sous pression dans le nid de « vespa velutina nigrithorax », ce gaz SO² asphyxie instantanément les frelons adultes qui s’y trouvent, ainsi que tous ceux qui y pénètrent dans les minutes qui suivent.

Les larves et les nymphes ne respirant pas, elles ne sont atteintes que par le froid généré par l'évaporation instantannée de la dépressurisation.du gaz liquide.

 

Attention !   L’injection de SO² n’aura pas l’effet asphyxiant dans plusieurs cas :

-          si le nid est trop petit, la coque risque fort de craquer dès la pénétration de la seringue,

-          si la coque du nid est dégradée ou le nid éventré par des intempéries. 

 

Attention !   Respirer les vapeurs de SO² est dangereux pour l’humain ! Ce gaz est irritant Etant plus lourd que l’air, il descendra du nid. 

 

Attention !  Si le nid est dans un lieu peu ventilé, le SO² peut stagner longtemps dans une cavité !

 

La canne télescopique de 10 mètres avec seringue d’injection (1 mètre) montée en bout, permet d’accéder du sol à des nids hauts jusqu’à 12 mètres, jusqu’à 20 mètres avec une échelle de 8 mètres et jusqu’à 34 mètres avec une nacelle 22 mètres version VL. Au-delà de cette hauteur, il faut recourir à des nacelles version PL (Poids Lourd).

La canne télescopique est toujours utilisée. Elle permet de rester à distance du nid afin d’éviter :

-          les attaques de frelons en nombre,

-          le stress qui s’en suit,

-          de respirer le SO² qui s’échappe du nid en descendant car plus lourd que l’air.

 

Après l’injection de SO², la pique ou seringue est laissée en place quelques minutes de façon à boucher le trou réalisé dans la coque du nid, le SO² s’en échappe doucement dès le retrait de la seringue. Puis vient le moment du démontage de la seringue et son remplacement par la scie d’élagueur en bout de canne.

 

Rester à distance pour couper la branche supportant le nid et le faire au plus vite est important ! Car le nombre de frelons de retour de butinage ne cessent d’augmenter. Ils n’apprécient guère la scie qui s’agite et fait tout bouger. Ils attaquent tout ce qui bouge.

 

Quand le nid tombe jusqu’au sol sur la bâche installée auparavant, c’est le soulagement ! Sinon il faudra faire descendre tous les morceaux afin d’éviter les agglutinements éparses de frelons.

 

Récupération de tous les déchets de nid et mise en sac plastique épais en prévision de son exposition au soleil qui viendra à bout des œufs, larves et nymphes, avant que de finir au compost et retrouver le cycle naturel de la nourriture terrestre.

 

Le Bonus qui fait PLUS !

 

Quand l'opération de destruction est menée de nuit, le résultat est à 100% de réussite, car cette espèce passe la nuit dans le nid contrairement au frelon européen ! Mais la nuit augmente énormément les difficultés et diminue le nombre de destructions possible (1 à la tombée de la nuit et 1 au lever du jour).

 

Mais AAAFA, confrontée au problème du nombre de nids très hauts à détruire et aux complications liées à la nuit, a mis au point une formule qui rend les interventions de jour tout aussi efficaces et réussies ! Qu’elle vous livre en « Bonus » et qu’elle vous invite à exiger des Entreprises de désinsectisation qui opèrent de jour et qui s’en vont en vous disant : « Des frelons roderont et tournoieront pendant plusieurs jours ! Mais c’est un passage obligé ! »

 

L'idée est peu couteuse et simple à mettre en œuvre : elle consiste à poser un piège à l'endroit même ou se trouvait le nid avant de l'enlever !


Ce piège (bouteille PET, coupée et assemblée en forme de nasse), est appâté avec des frelons vivants du même nid (5 à 6 frelons attrapés au filet à papillon suffisent). Un petit carré de mousse imbibé de miel fera craquer les frelons les plus méfiants.  Puis il est suspendu à l'aide de la canne télescopique de façon à éviter au maximum les risques d'attaque des frelons. Ceux hors du nid au moment de l'injection de SO² ou tout simplement ceux de retour de butinage.

La suspension du piège est faite avec une ficelle biodégradable et un crochet en fil de fer (de forme particulière mais simple). 

Le crochet (coté angulé en haut), est partiellement enfilé dans le trou de la scie d'élagueur pour la manipulation et pourra se dégager facilement quand le crochet arrondi aura attrapé une branche environnante.

 

Le tour est joué, tous les frelons vont se vautrer dans le piège en moins d'une heure !

 

Il ne reste plus qu'à chercher et trouver les nids de frelons asiatiques !

J'y vais de ce pas !  Et vous ?

Dépêchons, c'est le bon moment ! ! !

 

Et maintenant France3 Périgords du 3 octobre 2011

 

Ou sur France 3 Charente Poitou

 


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de JP33
  • : Connaissance de l'espèce vespa velutina nigrithorax par l'observation, la photo, la vidéo, la réflexion, la récolte d'informations sur l'invasion. Mise en ligne de solutions simples, peu onéreuses et reproductibles à souhait pour le piégeage des femelles fondatrices, la recherche et la destruction des nids. Alerter sur les dangers de l'invasion. Informer sur la lutte anti frelon asiatique menée par AAAFA33 (jeune Association Action Anti Frelon Asiatique Gironde).
  • Contact

Recherche

Liens