Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 18:37

La découverte d'un nid de frelon asiatique est toujours inquiétante, que faire ?
Destruction ? Déclaration ? Ré-Action ?
Ces questions se posent à tous !


C'est bien normal, au vu de ce qu'on peut lire dans la Presse ou entendre trop rarement dans les Médias, sur les dangers liés à cette espèce invasive qui est arrivée (par un malheureux hasard dit-on) lors d'importations de poteries chinoises débarquées en Gironde, peut-être en 2004.
Alors beaucoup de gens s'inquiètent et se demandent : Quoi faire ?.
Au vu du peu de réactions des Autorités dites compétentes, on peut se demander quels sont les risques encourus : pour la santé humaine, pour les abeilles, pour la biodiversité et pour l'économie locale.
Il est de notoriété publique que l'Etat se désengage de plus en plus et confie au privé la tâche de mener à bien certaines missions dont celle de détruire les nids de frelons asiatiques, participant par là même à l'extension de l'invasion et ses conséquences.


Très réaliste, l'Association Action Anti Frelon Asiatique communique et informe :

L'hiver est là, bien installé et le froid avec !.
Il est encore temps, pour chacun qui découvre un nid de frelon asiatique, de faire quelque chose !
Après les premiers gels sérieux d'hiver (y compris dans la journée), quand les feuilles sont tombées, si on découvre un nid de frelon asiatique il est inutile de le détruire, sauf pour le confort visuel ou le besoin de cacher la réalité de l'invasion du quartier par le frelon asiatique.
En effet le nid est inactif, la colonie a péri par le froid et les femelles fécondées (plusieurs centaines) ont quitté le nid pour hiberner, elles n'y reviendront pas !
Ce nid, non détruit à temps, servira de garde manger aux oiseaux et sera dégradé au fil du temps et des intempéries, aucun frelon n'y refera son nid.
Au sortir de l'hiver, dès le 15 février si le temps est clément, les femelles fécondées qui réchapperont au froid, deviendront les futures reines fondatrices de nouveaux nids et de nouvelles colonies.
Et tout ce monde fera de nouveaux ravages dans la population des pollinisateurs dont les abeilles, si il en reste car beaucoup d'apiculteurs pensent mettre la clé sous la porte.

Au 20 décembre 2009, il est donc trop tard pour détruire le nid, mais il n'est pas trop tard pour réaliser la situation :
- si c'est le premier nid du quartier, ce n'est que le début de l'invasion et vous pouvez agir et l'arrêter !
- si ce n'est pas le premier, il est encore temps pour éviter encore plus de nids l'an prochain chez vos voisins ou encore chez vous !
Il suffit de bien se préparer à piéger les futures reines dans tout le voisinage, jusqu'à 500 mètres alentour !

Des fiches d'information sur le piégeage sont à disposition pour communiquer avec le voisinage, à demander par Mel à : "aaafa33@gmail.com".
Ce sera une bonne occasion pour souhaiter de vrais bons vœux de bonne année 2010 !

En attendant :
Vous avez découvert chez vous un nid de frelon asiatique, l'Association Action Anti Frelon Asiatique compte sur vous pour le déclarer par Mel à : "aaafa33@gmail.com", avec photo si possible et caractéristiques : coordonnées géographiques (adresse complète ou coordonnées géographiques précises : GPS, Géoportail, Google Maps ou Google Earth) grosseur du nid, hauteur dans l'arbre et espèce de l'arbre support.
Si ce nid n'est pas chez vous :
Il semble aussi très important de signaler sa découverte au propriétaire ou à l'occupant des lieux, puis à la Mairie du lieu, mais aussi à AAAFA33 de façon à renseigner la carte d'implantation des nids de frelons asiatiques non détruits à temps, qui représentent un gros potentiel d'accroissement de l'invasion.
L'Association met en ligne sur "Le Blog de JP33" une carte des nids déclarés,  afin de partager l'info sur la réalité et la densité de l'invasion des zones concernées.
attention il y a 2 pages : la 1° montre des repères verts, ce sont des nids qui ont été détruits, la 2° montre des repères rouges : nids non détruits à temps, avec en prime des repères bleus concernant des nids dont la presse a parlé.
L'Abeille Macarienne diffuse aussi sur son site une carte des nids sur sa zone de sud Gironde et la fabrication d'un piège facile et assez sélectif.
L'ONEM propose aussi une carte du Languedoc Roussillon avec les zones touchées et des photos intéressantes sur le frelon asiatique.
Une action intéressante de sondage menée par "La SABLINE : Association des Amis des Plantes du Pays de Buch
Une réflexion intéressante sur les dégats colatéraux comparés entre piégeage des reines fondatrices avec pièges plus ou moins sélectifs, plus ou moins simples et "Le laisser faire en attendant de trouver le piège parfait ou que ça passe !"

 
Informer chacun afin que chacun puisse savoir et réagir !

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 23:05
Aujourd'hui 5 nids hauts ont été détruits grâce à une nacelle louée par AAAFA33 (Association Action Anti Frelon Asiatique Gironde), 2 sur le domaine public et 3 sur le domaine privé.
AAAFA33 l'a bien compris : le frelon asiatique ne connaît pas la différence entre terrain public et terrain privé !
Il ne connaît pas non plus les limites entre les municipalités !

A Saint médard en Jalles, les élus
aussi l'ont bien compris et une subvention conséquente à été allouée à l'association, afin de répondre au besoin de location de nacelle pour détruire les nids très hauts. Un regroupement des nids très hauts a été préparé en collaboration avec les Services Techniques de la ville, afin de les traiter le même jour pour en réduire le coût !
4 journées ont permis de détruire 23 nids très hauts.
Expérience réussie et à reconduire !

En effet le coût de la nacelle, ramené au nid est inférieur à 40 euros par nid ! Chapeau !


Mais aussi :
La saison touchant à sa fin, AAAFA33 communique le bilan des actions de destruction à son actif pour 2009 : tenez-vous bien : 176 nids détruits (petits ou gros, bas ou très haut) !
Encore chapeau !

Voici le détail :
Le Haillan : 28  -  Saint Médard en Jalles : 35  - Mérignac : 29  - Eysines : 25  -
Le Taillan-Médoc : 14  - Blanquefort : 13  - Pessac : 7  - Bordeaux : 6  -
Cantenac, Bruges : 3  - Saint Aubin de Médoc, Ludon Médoc, Cestas et Martignas : 2  -
et pour Le Pian Médoc, Tresses, Le Bouscat, Castelnau Médoc, Saint Jean d'Illac, Arsac et Pompignac : 1 nid seulement par Commune.


Supplément d'information : tous ces nids ont été découverts avant la chute des feuilles !
Combien va-t-on en découvrir quand les feuilles ne les cacheront plus ?
Il faut savoir que dès les premiers gels, il ne sera plus utile de les détruire, en effet toute la colonie meure, sauf les femelles fécondées (plusieurs centaines par nid) qui quittent le nid et vont hiberner bien cachées dans les souches, les tas de bois, les composts ou terrains souples, les trous d'arbres ou les abris jardin.
Dès les premiers gels sérieux, il est donc préférable de laisser les nids en place !
Bien visibles, ils rappelleront à chacun qu'il faut faire quelque chose pour lutter contre cette espèce invasive.
Un piège adapté et sélectif suspendu dès le 15 février jusqu'au 1er mai dans son jardin ou sur son balcon sera une bonne réponse à la situation !
C'est simple, facile à mettre en oeuvre, à la portée de tous et c'est peu onéreux !
Que demander de plus ?


Mieux vaut Prévenir que Guérir !
 
Partager cet article
Repost0
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 10:30
C'était le dernier jour des congès de Toussaint 2009, et Simon (13 ans) a intégré l'équipe d'intervention de AAAFA33 (Association Action Anti Frelon Asiatique Gironde) pour participer à la destruction d'un nid qu'il avait trouvé à deux pas de chez lui à Magudas (33160).

Ce nid de 55 cm de diamètre, était perché à 12 mètres dans un acacia près d'une jalle (nom donné aux ruisseaux dans la région de Saint Médard en Jalles) dans des taillis qu'il fallut d'abord dégager, afin d'accéder au pied de l'arbre et installer la bâche de ramassage de la colonie et du nid (une fois exterminés et tombés au sol).

Une expérience riche pour Simon :

Il a appris une des façons d'appliquer la théorie des triangles semblables pour mesurer la hauteur d'un nid sans autres accessoires que ses deux mains, ses yeux et ses jambes.
 

Il a pu vérifier qu'en restant à distance d'un nid de frelon (plus de 5 mètres) grâce à la canne télescopique utilisée on n'est pas attaqué par les frelons même si le nid est menacé sérieusement.

Il a compris qu'il est primordial d'être bien protégé pour être à l'abri des attaques des frelons même à distance. Deux précautions valent mieux qu'une.

Il a bien compris que la sécurisation d'une échelle appuyée contre un tronc d'arbre est essentielle (le haut de l'échelle attachée solidement au tronc d'arbre avec une corde).

Il a aussi vu qu'en piquant le nid juste sous le trou d'entrée des frelons, l'injection du gaz SO² stoppait toute sortie et rendait très efficace l'opération (100% de réussite si l'opération a lieu quand tous les frelons sont encore au nid : le matin de bonne heure, le soir après le coucher du soleil ou bien après une bonne pluie qui les fait rentrer au nid).

Il a surtout goûté à la joie de la satisfaction d'avoir participé (comme un grand) à une action citoyenne d'importance vis à vis du sauvetage des abeilles, de la pollinisation, de la bio diversité, etc.


Il faut dire que les enfants ont bien compris, pour l'avoir beaucoup entendu ces derniers temps, qu'il faut sauver la Planète !


L'invasion de nos régions par le frelon asiatique et beaucoup plus rapide, plus visible et plus dévastatrice que le réchauffement climatique !


Partager cet article
Repost0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 11:40

Deux nids de frelons asiatiques gros et très hauts dans le parc de Bourran ont été détruits avec les moyens des Services techniques de Mérignac et l'équipe de AAAFA33 (Association Action Anti Frelon Asiatique).
C'est avec la nacelle des électriciens de la Municipalité et leur équipe (Thierry et Gérome) que les deux co-équipiés de AAAFA 33 sont intervenus sur des nids installés à des hauteurs dépassant largement les 20 mètres dans des endroits très difficiles d'accès.










Les ruchers installés dans ce même parc en avaient fait les frais !
Une vrai désolation !

L'idée du jour : Afin de profiter encore longtemps de la beauté de la Dame Nature dans sa diversité et ses espaces verts, regardez aussi en l'air en cherchant les nids de frelons asiatiques. Quand on marche sur des chemins bien entretenus, un regard vers le haut permet de découvrir une variété beaucoup plus riche que les seuls graviers à terre.

Ci-dessous quelques photos pour vous entrainer à chercher les nids !
Bonne trouvaille !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 23:01
Les 22 et 23 octobre 2009AAAFA33 a fait fort !
Salle temps pour les frelons asiatiques même très haut perchés !
Le moment est venu pour les "MERCI"


Pas moins de 13 nids très hauts ont été détruits grâce à l'utilisation d'une nacelle 20 mètres, louée chez "EuroLev" du Haillan (merci à Manu pour le prix intéressant accordé au vu de l'objectif de la mission).
Ces destructions ont pu être menées à bien, grâce à la mobilisation des habitants, celle de certains élus, des Services techniques, de Laurent (pilote nacelle) et bien sûr des cannes télescopiques (10 mètres) du GDSA 33.
Les habitantsdes lieux ou voisins, pour avoir su trouver les nids de frelons que ce soit par hasard ou après les avoir cherchés, comme le jeune Simon de Magudas (13 ans et déjà très mobilisé) qui en a déjà trouvé 4 et pour les avoir déclarés.
Certains élus ou proches des Maires : ont su faire en sorte que des moyens financiers soient octroyés à AAAFA33 dans l'objectif de favoriser ces interventions regroupées afin de réduire les coûts au maximum, autant pour les espaces publics que pour les lieux privés.
Les Services techniques pour la collecte des infos, la validation et le repérage des nids nécessitant le recours à une nacelle, dont Serge de Saint Médard en Jalles qui a mis un point d'honneur à remplir cette mission avec brio, avant son départ à la retraite. Encore merci Serge, vous avez expérimenté la voie et l'avez même montrée à Gaêtan qui prend la relève !
Laurent qui a piloté la nacelle en toute sécurité, avec dextérité et rapidité. Sans qui AAAFA33 n'aurait pu détruire autant de nids très hauts en si peu de temps. 
Le GDSA 33 pour la mise à disposition de cannes télescopiques de 10 mètres équipées du kit SO², qui a permet à l'équipe d'intervention AAAFA 33 de traiter des nids jusqu' à 30 mètres de haut.
Et pour finir : grand merci à l'équipe constituée de Jean, Jacques, Yves et Jean-Paul pour leur bénévolat pendant ces 2 jours non stop ! Et bravo à leurs épouses pour leur complicité.


                                     

        
















Partager cet article
Repost0
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 10:58
On s'en doutait !
Le frelon asiatique a commencé son installation en région parisienne !
Deux nids au moins ont été découverts et détruits !

Les choses vont peut-être, être prises au sérieux !
L'association Action Anti frelon Asiatique communique : lien texte

Chacun d'entre nous est concerné, sans vouloir prendre exemple sur la campagne d'information sur les risques de pandémie de la grippe A, il serait important que les autorités communiquent au sujet du frelon asiatique !
Un grand savant avait prévenu au début du siècle précédent que l'humanité n'en avait que pour 4 ans si les abeilles disparaissaient !
A l'époque, les Bombes A et H n'existaient pas !
Alors qu'en sera t-il maintenant ?
Lutter contre le frelon asiatique est la seule alternative !
Partager cet article
Repost0
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 13:44

C'était à Eysines (33) il y a quelques jours déjà, chez un Apiculteur désespéré devant ses ruches assaillies par les frelons asiatiques de plus en plus nombreux ! Les pièges n'y faisant rien !
Il est sûr que comparativement à une abeille bien fraîche et abondante, un piège mal appâté ne vaut pas un clou !
Schéma classique : les frelons prédateurs étaient une quinzaine en permanence en vol stationnaire juste devant les ruches, à prélever leur nourriture préférée : les abeilles de retour à la ruche.
A une par minute, ça fait du monde au bout de la journée !

Je lui ai donc proposé une petite intervention d’AAAFA33 (Association Action Anti Frelon Asiatique) pour démonstration et pour lui redonner le moral !

Simple, efficace, facile à mettre en œuvre pour un apiculteur et reproductible à souhait autant que de besoin !

J'ai enfilé mon habit de protection, on ne sait jamais, et, muni de mon filet à papillon, j'ai capturé dans une grande discrétion 107 frelons asiatiques en 1 heure, sans gêner les abeilles qui ont pu continuer leur train-train habituel et laborieux.

Voyez plutôt le travail !
Bien plus efficace, sélectif et rapide que les pièges, quels qu'ils soient ! 

Cette pratique est très efficace, car les frelons sont attirés par les ruches, odeur de miel (ils adorent) protéines fraîches et disponibles sans trop de risque l'abeille européenne n'a pas encore développé de stratégie de défense efficace vis à vis du frelon asiatique "vespa velutina nigrithorax".
Les voilà bien sages, rangés par paquet de 5 !
Ceux-là ne participeront plus à la prolifération de leur colonie !


Je lui ai aussi signalé qu'il ne fallait pas s'en arrêter là.
Qu'il fallait trouver le ou les nids environnants afin d'en détruire toute la ou les colonies.

Pour trouver le nid, il est une méthode simple que les apiculteurs devraient tous connaître !

Ce qu'il faut savoir :
Quand un frelon attrape une abeille en plein vol de retour à la ruche (ou un autre insecte de bonne taille), il l'enserre et la transporte comme il peut (on dirait un B52 au décollage) jusqu'à la branche la plus proche, à laquelle il s'accroche avec une de ses pattes arrières, de façon à avoir les autres pattes disponibles pour la manipulation de sa proie et la tête vers le bas pour avoir les mandibules du coté ou ça tombera (efficacité maximum).
Il allège son fardeau en élaguant les ailes, les pattes, la tête et l'abdomen grâce à ses mandibules puissants et ses pattes avant très agiles.
Cette opération dure environ une minute au moins, jusqu'à 3 ou 4 minutes observées.
Ça paraît long quand on le fixe du regard pour ne pas le perdre de vue, mais ça paie !
Car, quand il a fini son élagage (il ne garde que le thorax, riche en protéines, qu'il ramènera au nid pour nourrir les larves très voraces), il fonce vers le nid au plus vite et donc au plus droit.
Cette observation est essentielle ! Elle indique la direction précise du nid (plusieurs directions  impliquent plusieurs nids !
Si un arbre est dans l'axe de direction de l'envol, il est fort à parier que le nid s'y trouve, et cela même à 300 mètres de distance.
Une fois l’arbre détecté, Il suffit de se poster au pied de l'arbre en question (à l’aplomb du feuillage) et l’observer un petit quart d’heure, si l'on constate la présence de frelons entrant et sortant de l'arbre (partie supérieure en général), le nid est là !

Il ne reste plus qu’à détruire le nid avec toute sa colonie ! Sans oublier de signaler l'endroit exact du nid à la Mairie du lieu et en informer AAAFA33 qui met en ligne la carte d'implantation des nids et fera remonter l'info !

Mais là, c’est une autre histoire, il y a un réel danger à s’attaquer à un nid de frelon asiatique !

Toujours est-il que l’utilisation du filet à papillon auprès de la ruche reste un moyen très efficace de destruction de la colonie en la privant de l’approvisionnement de protéines destinées aux larves.

Ainsi l’Apiculteur sauve ses abeilles et sauve ses ruches !

A voir sur le site de "
Abeille Périgordine"

Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 18:05
C'était samedi 1er aôut à Eysines - Gironde.
Il s'agissait pour l'équipe de AAAFA33 (Association Action Anti Frelon Asiatique), d'expérimenter une nouvelle formule pour détruire un nid de frelon asiatique à 19 mètres sans l'aide d'une nacelle !
Le jeune nid de 35 cm de diamètre, perché à 19 mètres, en haut d'un cèdre bleu fut atteind avec précision !
La canne télescopique du GDSA33, augmentée d'une canne en fibre de carbonne surmontée de la fameuse aiguille à ogive a permis d'injecter une dose de SO² pour oxir la colonie.
Pour monter la canne, une échelle double de 3 mètres fut installée à l'aplomb du nid, de façon à assembler la canne au fur et à mesure et éviter une flèche qui n'aurait pas manqué de rendre l'ascension de la canne impossible.
Jean-Paul, le porteur de la canne fut guidé à la jumelle par Yves qui se tenait bien en retrait (à environ 20 mètres de l'arbre) afin de mesurer l'avancement vertical de l'aiguille.
Jacques quant à lui a assemblé au fur et à mesure puis à préparé la dose de SO² et à ouvert le robinet exterminateur pour les frelons.
Puis le moment de la destruction est venu, le nid étant fragile, il fut vite à terre et ramassé pour être brulé !

Clic sur l'image pour l'agrandir !



L'ADAAQ-CNDA-OPIDA diffuse une fiche détaillée sur la technique de localisation et de destruction des nids de frelons asiatiques ! A lire !




Partager cet article
Repost0
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 18:02
L'extension de l'invasion du frelon asiatique vous questionne !
La prolifération de "Vespa velutina nigrithorax" vous interpelle !
Eh bien,  publier les nids répertoriés, va permettre à chacun de réaliser qu'il est temps de participer à la lutte anti frelon asiatique !
Liens cartes en bas de page

Il paraît très important de :
 - chercher les nids autour de chez soi dans les abris, les haies et les arbres tout en prenant soins de ne pas déranger le nid en faisant du bruit, des grands gestes ou en secouant les branches
car il y a réel danger à déranger un nid de frelon asiatique
 - si vous en trouvez, signalez le à votre Mairie et à
aaafa33@gmail.com
 - Détruire le nid le plus vite possible dans des conditions de protection optimale !
Votre Mairie doit pouvoir vous aider à trouver la meilleure solution : Pompiers, Services techniques municipaux, Désinsectiseurs professionnels, GDSA ( Groupement Départemental Sanitaire Apicole) ou Associations de bénévoles de lutte anti frelon asiatique


Regardez la densité des nids que j'ai pu observer les saisons passées en 2007 et 2008, dans la zone CUB Nord-Ouest ?
Cela ne veut pas dire qu'il n'y a des nids que là ! Il y a sûrement la même densité de nid sur l'ensemble de toute la CUB !


Il suffit d'un clic sur les liens ci-dessous en fin d'article :
Les images proposées sont à une échelle assez large, n'hésitez pas à
 - zoomer pour vous rapprocher au plus près de votre quartier le cas échéant, 
 - passer en mode plan ou en vue satellite,
 - faire un clic gauche sur la punaise afin d'y lire les caractéristiques du nid observé,
 - constater que le nid a été détruit à temps avant les premiers gels de décembre 2008 si c'est indiqué, sinon il n'a pas été détruit. Les jeunes reines n'auront pas manqué de se disperser le printemps suivant ! Dans les environs, Le piégeage aurait été payant !
 - envoyer par Mel à un ami en usant des outils disponibles sur la page Google Maps,

Liens vers les cartes JP33 :
en 2007 :  Implantation des nids de frelon asiatique Zone CUB Nord-Ouest - année 2007
en 2008 : Implantation des nids de frelon asiatique Zone CUB Nord-Ouest - année 2008
en 2009 : Implantation des jeunes nids de frelon asiatiques détruits ou signalés à AAAFA33

Mais aussi en Sud Gironde
avec la carte en ligne de
L'abeille macarienne
Mais aussi en Languedoc-Roussillon avec la carte en ligne sur le site de l'ONEM (Observatoire Naturaliste des Ecosystèmes Méditerranéens)
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 18:54
AAAFA 33 en tête !
Juste un p
etit jeu de mot pour vous dire que AAAFA 33 (l'Association Action Anti Frelon Asiatique de Gironde) n'a que ça en tête, ou si vous préférez "AAAFA 33 ne pense qu'à ça !".
Déjà 20 jeunes nids détruits (jeunes nids pour dire qu'il s'agit de nids créés cette année par les femelles fondatrices rescapées de l'hiver 2008/2009).
Voyez plutôt au 18 juillet 2009 :
5 au Haillan (charité bien ordonnée commence par soi-même, même Monsieur le Maire en a détruit un, saluons son efficacité) !
2 à Saint Médard en Jalles
2 à Mérignac
1 au Pian-Médoc
1 à Ludon-Médoc

3 à Eysines
6 au Taillan-Médoc

Une petite histoire non pour vous faire peur mais seulement pour vous signaler que tout est bon pour "Vespa velutina nigrithorax"
et qu'il s'adapte à tout.
Jacques est appelé pour des frelons asiatiques dans un garage à deux pas de chez lui au Haillan.
Une fois sur place il découvre que la reine avait installé son nid dans une botte pour la pluie posée sur le tas de bois au fond du garage.
L'affaire fut vite traitée, enveloppement de la botte sous poche plastique solide, écrasement de l'ensemble, passage au congélateur une nuit, puis vidage et nettoyage de la botte qui fut rendu à son propriétaire, tout heureux de pouvoir repartir dans les bois sur ses deux pieds !
Vous aurez remarqué que là encore, il s'agit du traitement de la destruction d'un nid de frelon asiatique 100% propre et respectueux de l'environnement.



Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de JP33
  • : Connaissance de l'espèce vespa velutina nigrithorax par l'observation, la photo, la vidéo, la réflexion, la récolte d'informations sur l'invasion. Mise en ligne de solutions simples, peu onéreuses et reproductibles à souhait pour le piégeage des femelles fondatrices, la recherche et la destruction des nids. Alerter sur les dangers de l'invasion. Informer sur la lutte anti frelon asiatique menée par AAAFA33 (jeune Association Action Anti Frelon Asiatique Gironde).
  • Contact

Recherche

Liens