Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 18:16

 

Sans insecticide ! 

Avec AAAFA (Association Action Anti Frelon Asiatique), ça va sans le dire !

 

A1Il était 12h45 aujourd'hui même 1er novembre, Jacques et Jean-Paul avaient rendez-vous pour détruire un gros nid de frelon asiatique, installé dans un érable à seulement 4 mètres de haut, un vrai danger pour les sorcières d'Halloween.

A cette heure là, beaucoup de frelons sont dehors, à butiner ou à collecter quelques abeilles pour nourrir une quantité impressionnante de larves toujours affamées.

11Mais une astuce toute simple permet de détruire les nids à 100  %, même de jour aux heures de butinage des frelons.

Je vous la livre et vous pouvez la copier autant que vous pouvez.  Imaginée et expérimenté par elle, AAAFA vous en fait cadeau ! ! . .

 

Il s'agit d'installer un piège à l'endroit même du nid après l'avoir tué et évacué, afin d'y récupérer tous les frelons qui n'ont pas été tués par l'injection de SO². Soit qu'ils soient sortis avant que le SO² ne les asphyxie, soit qu'ils soient en vadrouille, loin du nid au moment de l'intervention. Il suffit d'appâter le piège avec des frelons vivants (ceux du nid ça parait évident !)

Quelques petites informations et précisions en préalable pour les sceptiques qui utilisent d'autres méthodes ou qui lisent d'autres théories :

- aux premières vibrations ou alertes lancées par les sentinelles en charges de la sécurité du nid, bon nombre des occupants du nid sortent dard dard dehors, ouvrières ou autres

- contrairement à ce qui se dit de ci de là, (par les détracteur du SO² et promoteurs effrontés et autistes du tout insecticide), cette sortie précipitée est destinée à la défense du nid et non à la dispersion à tout va pour ne plus revenir au nid et embéter le voisinage pendant 8 jours.


Reprenons les choses dans l'ordre :

Arrivée sur les lieux. (photo 1 et 2)

Installation au sol de la bâche de récupération.

Préparation de la canne télescopique, longueur déployée en fonction de la grosseur du nid (5 mètres dépliés au minimum), chargement du doseur SO². (photo 5)

Habillage de protection complète des 2 intervenants, double épaisseur de pull sous la combinaison intégrale d'apiculteur. 

Eloignement des spectateurs et autres passants éventuels et passage des consignes de sécurité.

Ajustage de la mise en place de la seringue en bout de canne à une dizaine de centimètres de l'entrée du nid, en douceur et en évitant d'attirer l'attention des sentinelles du nid. (photo 6, 8 et 3)

Ouverture du robinet libérant le SO² et dès que le gaz sort en bout de canne, percement et pénétration dans le nid de 10 à 15 centimètres seulement, soit par le trou d'entrée du nid, soit juste au dessous, suivant l'angle d'attaque possible. (photo 9

Laisser vider la dose de SO² (10 cl) et laisser en place 5 minutes en évitant de bouger afin de ne pas risquer l'attaque en nombre des frelons restés à l'extérieur.  

Retirer la canne du nid, déposer la seringue à SO² et monter la scie d'élagueur à la place.

Préparation du piège : récupérer quelques frelons (avec 5 spécimens c'est bien) tombés au sol, abasourdis mais restés vivants, et les expédier dans le piège, déjà équipé d'un carré de mousse imbibé de miel. (photo 11)

Puis scier la branche support du nid tout en restant à distance et le dégager jusqu'au sol. (photo 12 et 13)

Enclencher l'accroche du piège dans le trou du bout de la scie montée en bout de canne télescopique. Puis monter le piège jusqu'à l'endroit même ou était installé le nid. Et l'accrocher à la branche la plus proche. (photo 15, 16 et 17)

Replier la canne et la scie.

C'est à ce moment là que commence la capture de tous les frelons qui reviennent du butinage et qui se demandent surement ou est passé le nid. Immanquablement ils rentrent dans le piège, attirés par ceux qui y sont dedans, tous copains et copines pour passer la nuit. (photo 19, 20,21 et 22)

Vraiment très social "vespa velutina nigrithorax" jusqu'au suicide collectif !

En une demi-heure tous les frelons de retour s'y précipitent et le tour est joué !

Normalement 100 % efficace ! (photo 25)

Embarquer le nid dans un sac plastique épais (style sac à déchets verts), le fermer solidement et l'exposer au soleil quelques jours (3 semaines est idéal) de façon à ce que tout le contenu meure (les nymphes peuvent naitre jusqu'à 3 semaines après).

 

Merci AAAFA33 !

Voyez donc les photos de l'intervention "Technique de destruction" album ci-contre colonne de droite !

 

AAAFA33 (Association Action Anti Frelon Asiatique) signale qu'il ne faut pas oublier de :

- prévenir la Mairie de la découverte et de la destruction du nid

- de faire la photo,

- de voir et comprendre la biologie de "vespa velutina nigrithorax" et les risques encourus pour la biodiversité

- de signer la pétition pour la lutte anti frelon asiatique

- de s'engager à faire signer la pétition par tout le voisinage, les amis, parents, enfants et collègues

- de remplir son bulletin d'adhésion à AAAFA33 accompagné de 10 euros pour la cotisation,

- de faire un don de 1 à 100 euros maxi au profit de l'Association pour participer et mutualiser les dépenses en fonction des moyens de chacun et du voeu de chacun dans le seul but de détruire tous les nids découverts quelque soit leur hauteur

- de partager avec d'autres cette oportunité de faire détruire un nid proprement et complètement, même très haut perché

- de piéger les femelles fondatrices dès le 15 février suivant et jusqu'au 1er mai dans les zones ou des nids ont été découverts. Des pièges très sélectifs ont été mis au point par AAAFA33, utilisez les, la copie est conseillée ! 

Précision sur les "Opération nacelle". Dès que 5 à 10 nids actifs très hauts sont connus, une "Opération nacelle" est déclenchée par AAAFA33. Elle consiste à organiser la destruction de ces nids très hauts en les regroupant le même jour, afin de réduire considérablement le coût de la location de nacelle par nid très haut. Les invitations à "don au profit de l'Association" sont les mêmes, de 1 à 100 euros maxi, quelque soit la hauteur du nid.

Bonne lutte anti frelon asiatique !

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
Bonjour JP,<br /> Je réside dans le sud Médoc et je suis entrain de créer une petite entreprise de lutte contre les insectes "nuisibles ou/et parasitaires" et plus précisément contre le Vespa Vélutina<br /> Nigrithorax.<br /> Merci pour toutes les infos fournies sur ton blog !<br /> Si éventuellement je passe vers le Haillan, je serais ravis de partager ton expérience et discuter au sujet de notre "ennemi" connu ;):)<br /> Philippe
Répondre
C
<br /> .... je reprend, ils peuvent espérer ne pas être trop envahis par les frelons. Ils doivent surveiller si possible tous les 3 ou 4 jours.<br /> <br /> Si des voisins ont aussi des ruches, ils doivent se consulter et "prendre" les mêmes jour et mêmes heures pour surveiller.<br /> <br /> Cette technique pourait bien sonner la fin des pièges, elle s'appelle la capture manuelle de Galinat.<br /> <br /> Cordialement<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> bonjour à tous<br /> je pense qu'il faut durcir les mouvements avec l'ensemble des apiculteurs<br /> et donc alerter les pouvoirs publique et sensibiliser la population<br /> de maniére simultanee devant toutes les prefectures ou sous prefectures<br /> à une date et une heure tres precise tres rapidement<br /> et deposer l'ensemble des nids neutralises bien sûr devant le portail de celle ci<br /> ainsi que des futs de pesticide vide egalement<br /> cette action devrais faire l'affaire et à renouveller aussi souvent que nessessaire<br /> vous pouvais me contacter par email je trouve tres inquietant l'ampleur que prend l'invasion<br /> a bientot messieur et amis apiculteur<br /> l'union fait la force<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> Bonjour,<br /> Tout d'abord je tiens à vous féliciter pour ce blogue et vous en remercier car grâce à vous j'ai beaucoup appris sur ce frelon. J'ai tout de même quelques questions supplémentaires auxquelles je<br /> n'ai pas trouvé de réponse sur le site. Je viens de découvrir deux nids de frelon asiatique dans le Pays basque intérieur. Après avoir signalé le premier, une entreprise est venu le détruire et m'a<br /> aimablement donné quelques morceaux que je souhaite utiliser pour des actions de sensibilisation de la population locale contre ce véritable fléau. J'aurai donc aimé savoir s'il existe un moyen de<br /> neutraliser la croissance des larves sans pour autant détruire le nid. Mon but étant de montrer aux gens l'importance du nombre de nouveaux individus et comment sont ils disposés dans le nid.<br /> Concernant le second nid, que j'ai découvert hier (ce qui fait deux nid en une semaine à 6km de distance), j'aurai voulu savoir si votre méthode de destruction est uniquement destiné à des<br /> professionnels ou si je peux me lancer dans cette tâche. Je vous pose cette question car le propriétaire du terrain où se situe le nid ne souhaite pas faire appel à une entreprise spécialisée en<br /> raison du prix mais aimerai vivement le voir disparaître. Je pense que cette question financière freine beaucoup de particuliers c'est pourquoi je suis prêt à détruire gratuitement les nids dans la<br /> mesure où cela est possible et à ma portée.<br /> J'espère ne pas trop vous embêter avec toutes ces questions et je vous remercie d'avance pour l'intérêt que vous y porterez.<br /> <br /> Cordialement<br /> BERNOS Nicolas<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Bravo pour cette opération , un exemple à suivre !!<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Le blog de JP33
  • : Connaissance de l'espèce vespa velutina nigrithorax par l'observation, la photo, la vidéo, la réflexion, la récolte d'informations sur l'invasion. Mise en ligne de solutions simples, peu onéreuses et reproductibles à souhait pour le piégeage des femelles fondatrices, la recherche et la destruction des nids. Alerter sur les dangers de l'invasion. Informer sur la lutte anti frelon asiatique menée par AAAFA33 (jeune Association Action Anti Frelon Asiatique Gironde).
  • Contact

Recherche

Liens