Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 20:03
Le frelon asiatique se gave de pollen et adore les fleurs de lierre !


En septembre, quand le lierre est en fleur et en plein soleil, il y a de l'agitation !

!

Le cas échéant, "Vespa velutina" ne se prive pas pour attraper une mouche, une abeille ou un papillon !
Le menu est varié, car beaucoup d'insectes sont intéressés par le pollen qui est abondant !
Cette plante est pratique, en effet le lierre tapisse souvent des palissades, des murs ou des troncs d'arbre.
Dans les jardins, le long des rues résidentielles, en bordure des parkings ou du lieu de travail.
Il est facile de repérer un tel endroit et d'y observer l'agitation qui y règne, surtout quand le soleil inonde le feuillage.
On peut aussi y observer que les frelons n'hésitent pas à s'agresser entre eux, ils défendent leur steak !
Au delà du spectacle gratuit, c'est le moyen de réaliser qu'un nid doit se trouver à proximité.
Il suffit de détecter l'axe de départ (toujours le même) des frelons et de chercher dans la direction ou ils volent pour trouver le nid.
Pour ma part j'en ai trouvé quelques uns de cette façon, sans attendre que les feuilles tombent et les rendent visibles comme le nez au milieu de la figure !
C'est au coucher de soleil et de loin qu'on les voit le mieux, car les rayons solaires les illuminent à l'horizontale !

























Sans attendre septembre, les arbustes à fleurs et les fruitiers vous offriront le spectacle dès la fin de l'hiver en commençant par les Camélias !
Mais ATTENTION ! Cette espèce est ravageuse, elle se nourrit de beaucoup d'insectes, menaçant ainsi la biodiversité !
Les abeilles sont en première loge pour subir ce redoutable prédateur.
Aussi dès février, ou après les dernières gelées, il sera bon de les piéger, surtout les reines fondatrices afin d'éviter qu'elles ne fondent leur colonie.
Piège à frelons adapté ou filet à papillon, une reine prise est un nid en moins ! Des milliers d'abeilles sauvées, des milliers d'autres insectes aussi, mais aussi des milliers de fleurs qui donneront de bons fruits, de bonnes graines et plein de bonnes choses qui font la richesse de notre cher Sud-ouest.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lilou 30/03/2012 12:35

Je viens d'arriver sur votre blog. Y a-t-il une étude faite sur le nombre de frelons asiatiques attrapés dans les divers pièges ? Si oui, où faut-il s'adresser ? Merci de votre réponse et bravo
pour se que vous faites.

JP33 action anti frelon asiatique 02/04/2012 19:46



Il existe une étude de la Linnéenne de Bordeaux, très fournie sur laquelle s'appuient certains détracteurs du piégeage. Elle mérite d'être mise en avant pour pointer du doigt le piégeage non
sélectif. Mais seulement pour ça !


Il est dommage que cette étude n'est pas été mise en perspective avec les dégâts causés par la consommation d'insectes d'une seule colonie de frelon asiatique générée par une seule femelle
fondatrice qui n'aurait pas été piégée ! Il n'y a qu'à voir ce que cela donne après quelques années d'exercice de vespa velutina nigrithorax.


Quand les scientifiques parlent de rivalité entre femelles, ils ne les étudient qu'en milieu saturé de frelonnes à croire. Il n'est pas imaginable qu'elles se courent après avec tout l'espace à
disposition et les kilomètres qu'elles sont capables de faire en automne avant les gels d'hiver. Dans les zones très envahies, AAAFA (action anti frelon asiatique) préconise, si encore c'est
possible, de piéger toutes les frelonnes au printemps dans un grand périmètre autour des nids (non détruits avant septembre de la saison d'avant). Avec des pièges sélectifs ! Cela va de soi et
cela permet d'en mettre partout sans hésitations ! Les enlever au 1er mai est une sage précaution ! Après cette date, mieux vaut chercher, trouver et détruire les nids d'où viennent les seules
ouvrières qui font des ravages dans les ruchers et que l'on peut observer !


Prochainement sur ce blog, un comparatif de pièges, en préparation par les chercheurs de AAAFA.


Voici 2 liens pour illustrer mes propos et combler votre information, profitez-en bien je ne les citerai pas de si tôt car sujet à controverse :


http://linneenne-bordeaux.pagesperso-orange.fr/pieges_frelons.pdf


http://www.inra.fr/opie-insectes/pdf/159haxaire-villemant.pdf



Ceyral 23/04/2009 00:17

Bonjour

Voici l'adesse du graphique dont je vous ai parlé :
http://www.frelon-asiatique.com/ccpn/comparatif_2007_2008.gif

Vous pouvez constater que nous sommes à quelques "années lumières" de l'annonce faite par des gens dont les connaissances du sujet étaient bien légères. Les scientifiques de nos instituts de recherche nationaux ne connaissent pas de cas ou le piégeage des fondatrices est un eu d'effet sur la limitation d'une espèce.

Pour autant nous nous acharnons à piéger encore en 2010 et 2011 afin de mettre un terme à l'incertitude de l'éfficasité du piégeage.

Nous n'avons pas réussi à prendre les fondatrices près de leurs nids en 2008, elles ne se sont pas intéressées à nos pièges. Pourquoi ?

Nos pièges sont ils consirés par les fondatrices qui sont en mesure de gerer le départ d'un nid comme des cantines de bas étages ?.

Sont ils visité par des fondatrices vagabondes, oisives et totalement incapables de fonder une famille ?

Toutes ces intérogations sont trop nombreuses

Cdt

JP33 03/05/2009 16:27




Je sens chez vous un certain pessimisme au vu du graphique auquel vous faîtes référence.
Personnellement, j'y vois des lieux ou le piégeage a été très efficace, d'autres ou cela n'a pas été le cas.
Analyser l'échec et y trouver remède en persévérant est le propre de la réussite, sinon il ne s'agit que de chance !
Courage, nous y arriverons si l'analyse de l'échec est transmise et analysée. Le graphique cité est trop peu informatif pour faire une analyse sérieuse.


 


















Présentation

  • : Le blog de JP33
  • Le blog de JP33
  • : Connaissance de l'espèce vespa velutina nigrithorax par l'observation, la photo, la vidéo, la réflexion, la récolte d'informations sur l'invasion. Mise en ligne de solutions simples, peu onéreuses et reproductibles à souhait pour le piégeage des femelles fondatrices, la recherche et la destruction des nids. Alerter sur les dangers de l'invasion. Informer sur la lutte anti frelon asiatique menée par AAAFA33 (jeune Association Action Anti Frelon Asiatique Gironde).
  • Contact

Recherche

Liens